DzActiviste.info Publié le ven 4 Oct 2013

05 octobre 1988 – 2013 … oumazal !

Partager

1234257_377911285675923_209588211_nLe 05 octobre 1988 , les algériens avaient, eux aussi fait, leur « révolution ». Presque 23 ans avant les premières révoltes de Janvier 2011 en Tunisie.

En ce temps là, il y’avait en Algérie le système du parti unique et un Etat totalitaire issus systématiquement des coups d’états perpétrés par les militaires contre la démocratie et la volonté populaire réelle, et c’était ainsi depuis l’indépendance nationale en 1962.

Après ces événements d’octobre 1988 et jusqu’en 1991/92, une certaine liberté d’expression a été tolérée et le régime d’alors avait plus ou moins accepté d’organiser les premières élections multipartites de l’histoire du pays.

Malheureusement , par la suite cette phase là a été strictement et sévèrement stoppée par un coup d’état organisé par certains militaires alliés avec certains civiles et avec des puissances occidentales. C’était en Janvier 1992 donc, qu’un coup d’état militaire fut perpétré, pour arrêter net un processus électoral en cours depuis l’amendement de la constitution qui avait suivi les événements d’octobre 1988. C’est alors que la fenêtre (et les portes blindées) se sont refermées sur les algériens … et je pense que la suite, tout le monde la connait. Décennie noir ou rouge pour être précis, suivis de trois mandats de l’actuel président Bouteflika qui aura fait beaucoup de promesses et aussi et surtout profité de l’énorme ressource financière (tombée du ciel) issue de l’envolée des prix des hydrocarbures sur le marché international.

Que reste t-il de la « révolution » d’octobre 1988 en Algérie ? Je pense que ça a comme un gout d’inachevé car les objectifs n’ont pas encore été atteint n’est ce pas, au regard de la suite des événements et de la situation actuelle marquée par un vrai blocage politique due principalement à l’illégitimité persistante du pouvoir en place et d’un effondrement quasi fini de l’Etat (excepté sa branche sécuritaire peut être) et au vu des dysfonctionnements graves observés à tous les niveau de la société. Les « objectifs de la révolutions » restent donc d’actualité je pense.

Allah yerhem les victimes de toutes ces années là, et RESPECT à celles et ceux qui continuent inlassablement le militantisme pour changer tout ça et redonner aux algériens l’espoir et le droit légitime à l’auto détermination.

Samir blog  … le 04 octobre 2013


Nombre de lectures: 2060 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Displaying 6 Comments
Participer à la discussion

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>