DzActiviste.info Publié le lun 1 Fév 2016

10 000 enfants migrants ont disparu en Europe sur les deux dernières années

Partager

Ali Lmrabet  01/02/2016

12642555_1080353528662147_162452899145522014_nSelon l’agence policière Europol, plus de 10 000 enfants migrants non accompagnés ont disparu en Europe sur les deux dernières années. Cette agence transnationale de police craint que nombre d’entre eux n’aient été séquestrés et depuis lors exploités sexuellement par le crime organisé européen.

Il s’agit d’enfants syriens, afghans et surtout maghrébins, avec une forte proportion de marocains.

De cet effrayant constat, il en ressort deux choses :

1 / Imaginons un seul instant ce qui se passerait au niveau international si un enfant, ou deux, ou, disons, cent petites têtes blondes européennes, disparaissaient en Afrique du Nord, au Moyen Orient ou en Afghanistan. Une sourcilleuse et scandalisée opinion publique occidentale pousserait les gouvernements du vieux continent à déployer tous leurs efforts, diplomatiques et autres, pour les retrouver. Et une vertueuse coalition armée mondiale irait chercher ces pauvres poussins pour les arracher aux griffes de ces barbares musulmans. N’abandonnez pas nos enfants ! hurleraient en chœur, et à juste titre, les belles âmes occidentales.

2 / N’imaginons pas ce qui se passerait en Afrique du Nord ou dans les autres pays sous-développés si on venait à constater la disparition de 10 000 enfants migrants syriens, afghans ou marocains. Ne l’imaginons pas parce que c’est déjà le cas. On y est en plein dans le mille.

Et comment réagit-on chez nous, c’est-à-dire chez les « barbares musulmans » ?

Et bien, il ne se passe rien. Rien, parce que les autorités « sous-développées » s’en foutent, et leurs opinions publiques, tout aussi « sous-développées », se taisent. Premièrement parce qu’elles n’ont aucun pouvoir sur leurs gouvernants comme c’est le cas en Europe. Et deuxièmement, parce que la plupart des parents qui ont laissé filer leurs enfants sont contents de s’en être débarrassés dans l’espoir qu’ils puissent jouir d’une une vie meilleure que la leur.

Voilà la triste réalité !

Car, pour le moment on n’a entendu nulle part les cris scandalisés des « opinions publiques » musulmanes exigeant le retour immédiat de ces pauvres créatures d’Allah égarées volontairement en terre étrangère.

Ali Lmrabet 01 02 2016

http://www.demainonline.com/


Nombre de lectures: 446 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>