DzActiviste.info Publié le lun 20 Août 2012

21 aout 1993. Assassinat de Kasdi Merbah. Communiqué de la famille.

Partager

COMMUNIQUE

 Le 21 août 1993, nos deux frères KHALEF Abdallah, dit Kasdi MERBAH, ancien chef du gouvernement, KHALEF Abdelaziz, médecin, notre neveu KHALEF Hakim, universitaire, ainsi que leurs deux compagnons NASRI Abdelaziz et AIT-MEKIDECHE Lhachemi, ont été froidement assassinés à Bordj-El-Bahri par un commando suréquipé et surentraîné, ne laissant aucun doute sur sa nature.

 L’enquête qui s’en est suivie a été des plus rudimentaires, voire bâclée, puisque c’est la solution de facilité qui a vite été choisie, consistant à interpeller de pauvres hères de la région et à leur imputer ce crime abject. Ni autopsies, ni auditions, ni étude balistique, ni recherches approfondies n’ont été effectuées, à l’image de ce qu’il s’est passé pour d’autres assassinats non encore élucidés.

 Le procès qui a été organisé – une parodie – visait essentiellement à évacuer une affaire jugée encombrante, pour vite s’en débarrasser.

 Régulièrement, certains médias qui se reconnaîtront – s’évertuent à travers des articles inspirés, voire dictés, à entretenir l’idée de l’attentat islamiste, insidieusement et pernicieusement inoculée dans l’esprit des lecteurs, de moins en moins crédules. La dernière tentative remonte à juin 2011.

Régulièrement, nous nous sommes adressé à la plus haute autorité politique de l’État, pour revendiquer une enquête judiciaire sérieuse, à même de jeter la lumière sur cette atrocité et démasquer les véritables auteurs et commanditaires de ce forfait lâche et infâme.

 En guise de réponse, nous n’avons eu droit qu’a un silence épais et pesant, certainement embarrassé, mais que nous percevons comme une forme de mépris et de dédain.

 Les dirigeants qui ont eu à exercer des responsabilités durant ces deux dernières décennies, à quelque niveau que ce soit, doivent savoir que nous ne renoncerons jamais à notre droit imprescriptible et surtout à notre devoir moral impérieux de revendiquer la vérité sur ce qu’il s’est réellement passé. Notre détermination est plus que jamais inébranlable.

Notre attachement viscéral à la mère patrie et notre fidélité au serment de Novembre nous ont empêché, jusque-là, d’envisager autrement que par des moyens nationaux la révision du procès de ce quintuple assassinat politique, par la nomination de plusieurs juges d’instruction indépendants et intègres, ayant les coudées franches dans toutes leurs investigations et pouvant bénéficier de notre concours, si modeste soit-il, en notre qualité de partie civile.

Ceux qui ont pu être tentés de rire sous cape en considérant notre demande comme naïve et puérile et qui se sont soustraits à leurs lourdes responsabilités, déchanteront vite, le jour où le contrôle de la situation leur échappera et qu’ils se trouveront face à un chaos indescriptible dont ils auront été les maîtres d’œuvre. Ignoreraient-ils encore que la Vérité est Une et qu’elle a pour vocation cosmique de s’imposer à tous, en tous lieux et en tous temps ?

Alger, 21 août 2012.

KHALEF S.

KHALEF M.

KHALEF D.

—————————–

بيان

بتاريخ 21 أوت 1993، لقي أخوينا خالف عبدالله المدعو قاصدي مرباح رئيس حكومة سابقا وخالف عبدالعزيز طبيب وابن أخينا خالف حكيم، طالب جامعي، ورفيقيهم ناصري عبدالعزيز وآيت مقيدش الهاشمي، حتفهما ببرودة ببرج البحري على يد مجموعة « كومندو » مدججة بالسلاح ومدربة تدريبا عاليا، لم تدع أي مجال للشك حول طبيعتها.

و كان التحقيق الذي جرى متراخيا بل مقصرا لأن هذا هو الحل السهل الذي وقع عليه الاختيار واعتمد على استجواب بعض الشحاذ البؤساء بالمنطقة لأجل إلصاق هذه الجريمة النكراء بهم. فلم تشرح الجثث ولم يتم سماع الشهود ولا دراسات باليستية ولا تحريات معمقة مثل ما حدث في اغتيالات أخرى التي لم تحسم بعد.

والمحاكمة التي تمت كانت في جوهرها محاكمة ساخرة هدفها إجلاء قضية مرهقة قصد التخلص منها بسرعة.

تسعى بعض وسائل الإعلام التي ستكشف نفسها بنفسها، دءوبة من خلال مقالات ملهمة بل مملاة عليها، بتغذية فكرة الهجوم الإسلامي، وتحقنها بدهاء وسخافة في عقول السذج من القراء الذين أصبحوا أقل سذاجة. وآخر محاولة تعود إلى شهر جوان 2011.

لم تتوان في مطالبة أعلى سلطة سياسية في الدولة لمباشرة تحقيق قضائي جاد من شأنه تسليط الضوء على هذه الفظائع والكشف عن الجناة الحقيقيين والمدبرين لهذا الفعل الغادر والجبان والشنيع.

لكننا لم نلق سوى الصمت المخيم والثقيل، ينتابه الحرج الواضح، وهو ما نعتبره شكلا من أشكال الاحتقار والازدراء.
يجب ان يعلم كل أصحاب السلطة الذين سبق لهم أن مارسوا مسؤوليات في العشريتين الأخيرتين على جميع الأصعدة أننا لن نتخلى أبدا عن حقنا الثابت لاسيما واجبنا الأخلاقي الحتمي بالمطالبة بالحقيقة بخصوص ما جرى بالضبط. وعزيمتنا هذه صلبة ولن تتزعزع.

وقد منعنا تعلقنا بوطننا الأم ووفاءنا لقسم نوفمبر حتى الآن من اللجوء لطرق خارجية أخرى لمراجعة المحاكمة الخاصة بهذا الاغتيال السياسي الذي أودى بحياة خمسة من خيرة رجال الجزائر وذلك بتعيين قضاة تحقيق مستقلين ونزهاء متحررين من كل القيود في جميع تحرياتهم ويمكنهم الاستفادة من مساهمتنا المتواضعة بصفتنا طرف مدني.

وسيدرك من سولت لهم أنفسهم الضحك تحت اللثام واعتبروا طلبنا ساجنا وصبيانيا وتملصوا من مسؤولياتهم الثقيلة خطأهم بسرعة عندما ستفلت الأوضاع من سيطرتهم ويجدون أنفسهم في فوضى عارمة لا توصف وهم من تسببوا فيها. هل لا يزالون يجهلون أن الحقيقة واحدة ومن خصائصها الكونية أنها تفرض نفسها على الجميع في كل مكان وفي جميع الأزمنة ؟

الجزائر في 21 أوت 2012
خالف س.

خالف م.
خالف ذ.


Nombre de lectures: 5779 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Displaying 5 Comments
Participer à la discussion
  1. Ces ignobles assassinats font partie d’un programme bien étudié par le régime algérien d’un côté pour soit disant l’intêret supérieur de la nation de l’autre et qui est le plus plausible s’accaparer des biens et des richesses du pays en terrorisant les citoyens sans défense,plutôt en sacrifiant des centaines de milliers de personnes de toutes les couches confondues et plus particulièrement certaines personnalités et certains symboles admirées par le peuple tels que le président BOUDIAF,SLIMANE AMIRAT,CHEB HASNI,CHEB AZIZ,KAMEL MESSAOUDI,FETHI,YAMAHA,BENHAMOUDA,LYABES,BOUCEBCI,BELKHENCHIRMAATOUB LOUNES…etc…
    En ce qui concerne l’assassinat de M. KASDI MERBAH normalement,c’est une décision qui a été approuvé en haut lieu pour d’autres raisons et ne rentre pas dans le cadre du génocide programmé par le régime algérien mais qui a été prise en dernière minute,tout juste après le voyage de M.KASDI MERBAH en Suisse ou il a contacté différentes personnalités de l’opposition et certains membres du FIS dissous dans le but de stopper les massacres et mettre un terme à ce programme qui est de sacrifier plus de 60 000 personnes afin de soit disant sauver la république et la démocratie (la version officielle).Stopper ce génocide programmé,c’était le but de M.KASDI MERBAH,car il s’avait pertinemment que ce n’était pas la solution,des dizaines de milliers de morts innocents et disparus était une mauvaise idée mais il était temps d’entamer des réformes politiques,économiques et sociales et surtout batir un véritable Etat de droit ou chaque algérien trouverait sa place.DE là,tout est clair,l’assassinat de M.KASDI MERBAH était une nécessité et une décision a été prise par le cabinet noir:ASSASSINER KASDI MERBAH et s’il le faut extèrminer toute sa famille.
    Une question reste encore toujours posée:AU MOMENT DE LA SORTIE DU CERCUEIL DE M.KASDI MERBAH DE CHEZ LUI,SON EPOUSE EN PLEUR A CRIER A QUI VEUT L’ENTENDRE « C’EST CHADLI ET HAMROUCHE QUI ONT ASSASSIN2 MON MARI », N’OUBLIONS PAS QUE C’EST SON EPOUSE QUI NORMALEMENT A RECU DES INFORMATIONS PRECISES DE SON MARI).
    POURQUOI MADAME KASDI MERBAH A ACCUS2 CES DEUX PERSONNALITES,UN EX PRESIDENT ET UN EX PREMIER MINISTRE???POURQUOI DEUX JOURS APRES,ELLE ETAIT REVENUE SUR SES DIRES???A-t-ELLE ETAIT MENACE,,,QUELLE ROLE ONT JOUE DONC LE PRESIDENT CHADLI BENDJEDID ET LE PREMIER MINISTRE MOULOUD HAMROUCHE DURANT LA DECENNIE ROUGE???NOUS VOULONS DES REPONSES A CES QUESTIONS.
    ,

  2. Malik dit :

    A mon avis ,elle a été mal informée au départ par des larbins aux services des assassins…,fausser les pistes…

  3. Malik dit :

    @Bouchoukh ,
    Seule une enquête sérieuse,nous le dira…

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>