DzActiviste.info Publié le dim 24 Fév 2013

A propos de la dernière contribution de Malti

Partager

Par Said Radjef

L’Algérie entre un pouvoir pervers et pernicieux et une opposition schizophrène.

toufik-drs-malti-elwatanSeul le terme de schizophrène peut caractériser la position d’une certaine opposition algérienne, qui, à en croire certains de ses députés, a osé reprocher à Hocine Malti de « ne pas être sincère et authentique dans ses accusations contre le régime militaire en place ». « C’est une contribution commandée par les services pour rendre illisible la situation politique dans le pays », a-t-on appris hier matin auprès d’une source de l’opposition. Du coup, on ne peut pas ne pas s’interroger sur les méthodes de certains militants de la 25eme heure, leur absence d’analyse politique et leur dérive vers la clochardisation des sujets qu’ils ne maitrisent pas. Une fois de plus, on serait stupéfaits de la méthode de certains de nos« opposants bien pensants», si on ne connaissait pas leurs limites morales, politiques, culturelles et intellectuelles. On serait surpris si on ne savait pas que nos partis sont des conglomérats de nomades politiques. Des nomades au sens propre du terme. A ce titre, il convient de rappeler qu’outre les « enfants légitimes » de l’article 120 qui nous rappellent le triste épisode des « marsistes » qui ont occupé des postes clés dés l’indépendance, neuf cadres supérieurs sur dix ignorent la stratégie du parti pour lequel ils militent. Pour eux, le fait que Hocine Malti ait pu dire les choses comme elles doivent se dire serait une preuve de son appartenance aux services.

Aujourd’hui, nos adeptes du statu quo qui se proclament chantres de l’opposition et des droits de l’homme entre deux partouzes, ont du mal à comprendre ce qui se passe réellement en Algérie. A comprendre que le populisme est fini, que le militantisme a changé depuis l’apparition des réseaux sociaux. À défaut de méthode et de connaissance du sujet, ils procèdent par amalgame, par accusations imbéciles et tournent l’intellectuel en clochard. Cette façon de militer et de faire de la politique est particulièrement grave et dangereuse. Non pas parce qu’ils écartent des gens compétents et intègres de la scène politique, mais en dressant la liste de ralliements réels ou imaginaires des intellectuels et artistes, ces pseudo opposants donnent à tort l’impression que le pouvoir en place est invincible. En somme, ils refroidissent les ardeurs du peuple qui veut en découdre avec le régime en place depuis plus d’un demi-siecle.

Non Messieurs ! Le pouvoir n’est pas invincible. C’est vous qui êtes des ignorants ; des ignorants avec des prétentions démesurées. Par votre faute, votre cupidité, votre soif de faire partie à tout prix du régime, nous sommes gouvernés par des ignorants qui n’ont d’algériens que la carte nationale d’identité.
Depuis 1999 Hocine Malti n’a pas cessé d’écrire et d’alerter l’opinion publique sur les dangers qui menacent l’entreprise Sonatrach, parce qu’elle est au cœur d’une lutte sans merci que se livrent les clans au pouvoir. Hormis les chuchotements, l’intox et les lettres anonymes dont vous êtes devenus des maitres incontestés, quelles sont vos contributions depuis cette date à ce jour, pour éveiller les consciences et reconstruire l’imaginaire collectif national ? Pour remettre Malti, tous les Malti algériens à leurs places ? Pour les démasquer ? Aucune ! Nous savons que vous payez des gens pour vous écrire parce que vous ne savez ni lire ni écrire. Vous avez tous été coptés à votre insu par le pouvoir.

Un opposant est d’abord un intellectuel. Un intellectuel est celui qui est chargé de traduire les attentes légitimes du peuple. Partant de cette définition, on peut dire que Malti est un opposant et un intellectuel. Mais peut-on dire la même chose de quelqu’un qui n’a jamais lu le moindre ouvrage dans sa vie, qui ignore tout de la stratégie du parti auquel il appartient ; de quelqu’un qui a tout le temps besoin de diaboliser l’autre pour s’affirmer , de quelqu’un qui fait le vide autour de ses structures en imposant des schémas et stratégies totalitaires pour exister?


Nombre de lectures: 2177 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Displaying 1 Comments
Participer à la discussion
  1. bakou dit :

    Bonjour,
    Je ne participe jamais aux polémiques ni au sujets personnalisés.
    Activistes ou léthargiques,ignorants ou intellos, c`est une autre forme de tribalisme et de clanisme..
    La marmite bouillonne et BASTA or Enough.
    Salutations

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>