DzActiviste.info Publié le lun 22 Juil 2013

Affaire Prism : La Fondation Frantz Fanon porte plainte !

Partager

Par Madjid Laribi le 22/07/2013
http://www.reporters.dz

US-POLITICS-ECONOMY-OBAMALa Fondation Frantz Fanon, avec le soutien du Cedetim (Centre d’études et d’initiatives de solidarité internationale), dépose plainte auprès du procureur de la République de Paris dans ce qui est appelé l’affaire Prism, révélée au grand jour par Edward Snowden. Dans un communiqué rendu public, la fondation souligne : « La Fondation Frantz Fanon ayant pour objet, entre autres, de combattre les formes nouvelles du colonialisme, a décidé de déposer plainte ce jour, devant le procureur de la République près le tribunal de grande instance de Paris dans le cadre de l’affaire Prism pour violation de la vie privée et constitution de fichier illégal. La Fondation Frantz Fanon demande que soient entendus comme témoins les responsables des groupes de l’informatique concernés et des services de renseignements des Etats-Unis.»

C’est donc l’objet de la Fondation Frantz Fanon qui, dans l’article 6 de ses statuts, appuie et justifie le dépôt de cette plainte : «La colonisation revêt aujourd’hui de nouvelles formes, souvent plus insidieuses, auxquelles il convient d’être vigilant et de résister, aussi le recours à l’œuvre et à l’action de Fanon est plus que jamais d’actualité. Fanon incite toujours à refuser toutes les formes de discrimination et d’exclusion, liées à la couleur de la peau, à l’origine géographique ou sociale, ou encore au genre. On n’insistera jamais assez sur l’universalité de la pensée de Fanon, qui s’est nourrie d’une expérience irremplaçable de la souffrance, de la résistance et de la lutte… » Il s’avère ainsi que les faits visés par la plainte s’inscrivent entièrement dans l’un des objectifs de la fondation qui s’est donné comme but d’articuler son travail à partir de la pensée et de l’action de Frantz Fanon (voir le site Web de la fondation : http://frantzfanonfoundation-fondationfrantzfanon.com).

Pour rappel, les faits de ce qu’est devenue « l’Affaire Prism » ont été révélés par l’informaticien américain Edward Snowden, salarié d’une société sous-traitant pour la NSA -National Security Agency. Depuis, une chasse à l’homme est menée par l’administration Obama afin d’obtenir l’extradition de Snowden, allant jusqu’à demander à des Etats occidentaux de refuser leur espace aérien à l’avion du président bolivien Evo Morales ; ce qui est une violation flagrante de l’immunité dont bénéficie tout président d’un Etat.

Et un acte de piraterie aérien !

Le programme d’espionnage engagé aux USA et dans le monde entier, l’occupant actuel du bureau ovale le tient de son prédécesseur, George W. Bush. Le programme Prism, dirigé par la NSA et le FBI, ayant un accès direct aux serveurs des géants de l’Internet – Google, Yahoo, Microsoft, Facebook, Skype, PalTalk et AOL -, surveille en temps réel toutes les communications, les emails, les vidéos, les chats sur le Net, les photographies… Et selon le journal allemand Der Spiegel (29 juin 2013), la NSA avait implanté du matériel d’écoute à l’intérieur des bureaux de l’Union européenne à Washington pour espionner toutes les conversations téléphoniques des diplomates européens et accéder à leurs documents et courriels ! Aux Etats-Unis, l’action en justice est engagée par les militants de l’ACLU (American Civil Liberties Union) et elle vise directement James Claper, directeur national du renseignement, qui coordonne toutes les agences de renseignements américaines, y compris la défense, la NSA, la justice et le FBI.


Nombre de lectures: 830 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>