DzActiviste.info Publié le ven 21 Déc 2012

Agir maintenant !

Partager

Agir maintenant !

Les politiques menées par le pouvoir produisent de plus en plus d’inégalités et la pauvreté avance malgré le déni des autorités. L’ajustement structurel et la politique économique actuelle ont accru la précarité de certaines couches les plus modestes et porté atteinte à l’exigence de respect de la dignité humaine. Bien qu’il semble penser que c’est le prix à payer pour renouer avec la croissance, le pouvoir ne peut plus continuer à cacher une réalité cruelle derrière l’accroissement des réserves financières qui est le résultat des seuls sacrifices de la société. Il ne peut pas demander, non plus, que les victimes de son orientation attendent résignées qu’elle apporte un jour des fruits. La société civile doit intervenir pour dire qu’il n’y a pas de fatalité sociale car l’Etat est de moins en moins présent pour palier aux conséquences de sa politique.

La protection et l’accompagnement des plus vulnérables font d’autant plus défaut que le pouvoir refuse tout contrôle démocratique sur la gestion des différents dispositifs de lutte contre la pauvreté. C’est pourtant une modalité indispensable de son succès. Elle passe par l’implication des citoyennes et des citoyens dans l’élaboration, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation de la stratégie mise en œuvre. Elle exige un partenariat entre tous les acteurs du développement tels que les institutions, la société civile, les collectivités locales et les entreprises. Cette démocratisation de la lutte contre la pauvreté est une des dimensions de la démocratisation de l’Etat. Mais les Algériennes et les Algériens les plus en détresse ne peuvent pas attendre un Etat démocratique. Car l’hiver est là !

C’est maintenant qu’il faut agir. C’est dans les villes que se concentre la misère. A cause des déséquilibres toujours plus grands entre l’intérieur du pays et les villes qui captent l’essentiel des ressources, en particulier Alger. Mais nous pouvons compter sur la disponibilité des algériens. S’ils se méfient des institutions caritatives officielles, ils se sont aussi dévoués spontanément lors du séisme de Boumerdès et les inondations de Bab El Oued. Il faut donner un prolongement à ces mouvements de solidarité extraordinaires. Il faut offrir un cadre permanent dans lequel les citoyennes et les citoyens participeront à faire reculer l’hydre de la pauvreté. Du 9 décembre 2012 au 9 mars 2013, le collectif de Solidarité Populaire « la main au cœur » organise à Alger une ronde solidaire. A bord d’un véhicule des aliments et des vêtements chauds seront distribués tous les soirs.

Vous pouvez vous engager dans cette initiative en mettant des moyens à la disposition du collectif (voitures, vêtements, aliments, ustensiles de cuisine et pour le service) mais surtout en participant personnellement à une de ses rondes. C’est quotidiennement, entre 18h et 21h que seront apportés une écoute solidaire, une orientation vers les dispositifs existants et même une assistance médicale. Vous pouvez en être à chaque fois que vous serez disponible. Pour rejoindre les premiers volontaires inscrivez vous dès aujourd’hui dans le planning des bénévoles.

Pour toute information :
lamainaucoeur@gmail.com
https://www.facebook.com/groups/110387215795394/
https://twitter.com/lamainaucoeur19
0556041692 ou 0559882114


Nombre de lectures: 228 Views
Embed This