DzActiviste.info Publié le lun 5 Mar 2012

AIT AHMED, l’opposant du pouvoir qui défend le système

Partager

Par Sidali Kouidri Filali (*)

Devant le désarroi de l’état algérien et sa course contre la montre pour se trouver un peuple qui votera pour lui, et s’ajoutant aux manœuvres allant de l’absurde au tragique pour retrouver, s’accaparer ou s’acheter un électorat, AIT AHMED vient de signifier la participation de son parti aux législatives prochaines, l’éternel boycotteur qui veut à présent voter et participer à une mascarade qu’il a longtemps dénigré et refusé de son chalet suisse.

Le geste de AIT AHMED n’est pas si étrange que ca, aucun changement dans la situation ou signes positifs de la part du gouvernement en place garantissant une élection en bonne et due forme, au contraire ,c’est bien plus débile que d’habitude, l’État frise le ridicule en usant de toutes ses forces légales ou pas pour faire aboutir une élection, une confrontation entre un état incompétent qui a perdu sa légitimité et des citoyens qui ont perdu confiance et qui ne sont plus dupes, la fuite en avant et la panique qui s’est emparé de l’état n’est pas sans signifier pour beaucoup d’observateurs le début de la fin, leur course folle et tous azimuts démontre clairement l’éloignement du citoyen du discours politique et l’absence totale de confiance de ce dernier, la rupture est désormais consommée entre les algériens et leurs politique, et tous les moyens sont mis en œuvre afin de sauver la face ,la fraude ,la peur ,les menaces ,tous les moyens sont bons, une élection ou tous les commis de l’état à commencer par le président sont en alerte rouge, pour une échéance tout à fait ordinaire dont la date est connue depuis longtemps, leurs peurs et leurs lâchers de pions, leurs mains tendues a qui veut la prendre et leurs fantômes brandis dénotent d’une peur qui a désormais changé de camp, un système mis à nu, sans base populaire et qui court vers sa fin

AIT AHMED bien qu’étant un éternel opposant au pouvoir ,fait lui aussi partie de ce système que les algériens semble désormais décidés à dénoncer, a renier et à mettre au placard une fois pour toute, sa vie dépend de ce système qui lui garantit la présidence d’un parti avec une grande base populaire en étant installé depuis quinze ans en suisse, un parti qui représente les algériens géré par téléphone,loin du passé historique du personnage et de son désaccord permanent avec les tenants du pouvoir algériens,il a toujours été un opposant a ce pouvoir qu’il n’hésite pas à qualifier de tous les noms ,mais pas contre le système qui tient compte de la légitimité révolutionnaire et de la gestion obscure et autocratique des forces citoyennes ,donc partie prenante du système malgré lui, il voudrait se débarrasser du pouvoir en place mais pas du système qui en donne naissance ,ce n’est pas une décision politique pour le FFS, c’est une décision personnelle dont dépend la vie politique de AIT AHMED ;car la chute de ce système politique que les algériens sont décidés à faire partir ,emportera avec lui aussi les silencieux, ceux qui devaient parlé et qui n’avaient rien dit, et les pseudo opposants affichés pour une démocratie de façade.

Le système en place assiste impuissant à la naissance d’une troisième force en Algérie ,ni islamiste ,ni pro gouvernement ,des gens qui s’accapare la politique en l’éloignant de l’état ,une déferlante qui nait et qui prends forme, un mouvement qui a assisté à toutes les erreurs commises par le système et ses différents représentants ,qui a vu l’incompétence et la lâcheté de ses pseudo politiciens ,opposants ou pas, un mouvement qui prends son énergie de chaque trahison, de chaque fausse manœuvre, un mouvement qui veut faire chuter le système avec toute sa nébuleuse ,et ceux qui sont au pouvoir le savent… désormais ,ce n’est plus qu’une question de temps

(*) https://www.facebook.com/sidali.kouidrifilali


Nombre de lectures: 1843 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>