DzActiviste.info Publié le mer 22 Mai 2013

Aït-Ahmed n’assistera pas au 5ème Congrès du FFS !

Partager

Grande déception dans les rangs du FFS, de la base surtout. 
Aït-Ahmed n’assistera pas au Congrès tant attendu. 
Les officiels du parti invoquent une fatigue, après un voyage éprouvant. Ils affirment qu’il est très affecté par le décès de sa sœur et de son cousin, et que le médecin lui a formellement recommandé de ne pas se déplacer dans l’immédiat.  

Cela aurait été tout à fait ordinaire, et compréhensible, s’il n’ y avait eu toutes ces rumeurs sur l’état de santé du vieux leader. A plus forte raison qu’il ne donne plus d’interviews en direct, qu’il ne reçoit plus, qu’il ne fait plus de déplacements publics. 

Le syndrome du régime aurait-il déteint sur le FFS ? Est-ce une nouvelle mode politique, que de ne pas communiquer sur la santé des leaders ? 

Le régime cache la vérité parce qu’il considère le peuple algérien comme un ennemi qu’il faut toujours contrôler, et parce qu’il cherche à gagner du temps, pour préparer un remplaçant au pied levé. C’est tellement dans la nature de ce régime de manipuler la vérité que c’en devient presque banal.
Mais ce n’est pas le cas du FFS, dont les attitudes ont toujours été conformes à ses convictions déclarées. Du moins jusqu’à une période récente. C’est pour cela, pour ces escamotages, pour ce travail subversif dans sa communication, et même pour cette appropriation du leader, qui confine à la prise d’otage, que la direction du FFS suscite de l’étonnement, voire de la colère. 
Je ne suis pas militant du FFS, mais j’ai toujours eu pour son combat, et sa constance, une sincère admiration. Dans notre imaginaire collectif, le FFS était synonyme de droiture.
Les déviations successives qui annoncent ses nouvelles orientations risquent de le dénaturer. Jusqu’à en faire un énième appendice du régime. S’il n’y prend garde. 
DB



Nombre de lectures: 352 Views
Embed This