DzActiviste.info Publié le ven 21 Déc 2012

Aït Ahmed quitte la présidence du FFS

Partager

Le Temps d’Algérie

21 décembre 2012

Il crée une fondation qui porte son nom
Aït Ahmed quitte la présidence du FFS

«Les cycles de la vie s’imposent à tous. Je dois ainsi vous dire que le moment est venu pour moi de passer le témoin et que je ne me présenterai pas à la présidence du parti pour le prochain exercice.»

C’est ainsi que s’est exprimé M. Hocine Aït Ahmed dans le message qu’il a adressé, hier, aux membres du conseil national du FFS.

Ainsi, après le président du RCD, Saïd Sadi, c’est au tour de l’historique Hocine Aït Ahmed de renoncer à la présidence du FFS.

Prélude à la retraite politique du leader charismatique ? «Mes convictions et ma ferveur sont toujours aussi vivaces qu’aux premières heures de mes soixante-dix ans de militantisme.Mais les cycles de la vie s’imposent à tous. Je dois ainsi vous dire que le moment est venu pour moi de passer le témoin et que je ne me présenterai pas à la présidence du parti pour le prochain exercice.

Dans cette perspective, je vous confie dès à présent le soin de maintenir le cap, de préserver et de développer le FFS, dans la collégialité, conformément à l’éthique qui a toujours guidé nos actions», a-t-il écrit.

«Je reste encore, bien entendu, à l’écoute des militantes et des militants et en relation de confiance avec le comité éthique et le secrétariat national à qui je demande d’engager dès maintenant le processus de préparation du 5e congrès du FFS par la mise en place, conformément à nos statuts et notre règlement intérieur, de la Commission de préparation du congrès national (CPCN) et de tout mettre en œuvre pour sa réussite», a-t-il précisé.

Aït Ahmed, 86 ans, qui a convoqué le 5e congrès de son parti pour le 2e trimestre de l’année 2013 fait part également de son intention de lancer officiellement une fondation qui portera son nom.

«Je reste encore, bien entendu, à l’écoute des militantes et des militants et en relation de confiance avec le comité éthique et le secrétariat national à qui je demande d’engager dès maintenant le processus  de préparation du 5e congrès du FFS par la mise en place, conformément à nos statuts et notre règlement intérieur, de la Commission de préparation du congrès national (CPCN) et de tout mettre en œuvre pour sa réussite.

Je resterai, dans l’avenir, toujours proche de vous dans la réflexion et l’action, en particulier avec la collaboration de mes enfants, dans le cadre de la fondation Hocine Aït-Ahmed que j’ai décidé de constituer», a-t-il conclu.

Saïd Mekla


Nombre de lectures: 331 Views
Embed This