DzActiviste.info Publié le mer 17 Juil 2013

AL HALQA (8) Les conférences de Si Ramande Fi Ramadhan – ‘’Le Savoir Est La Clé De Tous Les Problèmes »

Partager

Par : Abdelkader BENBRIK

al halqaLe professeur Si Ramdane, comme chaque après midi, fait réunir ses voisins autour de lui. Parmi eux comme toujours Kaddour l’étudiant et le vieux postier en retraite et l’ancien militant du PPA/MTLD pour leur raconter des récits inédits, histoire de passer le temps de la longue journée de ce mois du Ramadhan. Aujourd’hui, il veut leur expliquer la valeur de l’enseignement, de la science et du savoir qui sont la clé de tous les problèmes. Il entame sa conférence :
« S’il est vrai que l’homme est un être malléable à merci, totalement plastique, sans structures mentales et aspirations intrinsèques de caractère culturel et social, alors il est destiné en effet à être façonné par un Etat, une administration, des technocrates ou un Comité Central… Mais ceux qui ont quelque confiance en l’espèce humaine s’efforceront de déterminer et de dégager ce qui, dans l’individu, est capable de servir de support à son développement intellectuel, à la croissance de sa conscience morale, son épanouissement culturel et à sa libre participation à la vie de la communauté.

Chez nous Fel Bled, on grimpe vite dans la hiérarchie, il suffit d’avoir des relations solides, qui peuvent véhiculer votre nom, et surtout participer dans les salons nocturnes, la présence est indispensable quitte à demeurer debout et servir les ‘’Chakhssiyates’’ Naâm Sidi, Saha Sidi. Il y a aussi les chanceux, les sans diplômes qui occupent les postes des diplômés, comme Kaddour qui a obtenu sa Licence cette année. Il va gonfler la troupe du filet social pour 12 000 da par mois. N’est ce pas Kaddour ! » Et Kaddour qui réagit : « Hadi Âla bali biha Cheikh »
Et le professeur qui continu dans sont récit : « Il y a aussi certains responsables et grands responsables véreux qui nous ignoraient et ignorent nos peines quotidiennes, ne peuvent pas les savoir. Parce que tout simplement, ils n’ont pas usé comme nous, leurs pantalons sur les bancs de l’école, du lycée et de l’université. Ce n’est qu’après qu’ils se rendent compte qu’ils devraient penser à nous mais ca serait trop tard. Tous les responsables du monde entier font des études afin de suivre une carrière politique, mais en Algérie, c’est l’inverse qui se produit. On devient, d’abord haut responsable de l’État puis on pense faire des études. Parce que selon eux la faute revient au colonialisme qui n’a pas permis aux « indigènes » de suivre les étapes de l’enseignement.

C’est pourquoi, certains responsables et ministres ont bien grimpé les échelons de l’échelle sans aucune peine et ensuite ils sont allés apprendre le savoir. Tenez par exemple Monsieur Abdelaziz Belkhadem, que nous saluons au passage, il était un enseignant dans une petite école primaire, il a bien milité dans le FLN, devenu député puis Chef du gouvernement et t Patron du Parti. M. Flane devenu ministre, il était employé dans une minoterie, tu sais Kaddour, qu’est ce que c’est une minoterie ? ». « Ma âla balich Cheikh, hadi ma Qrinahach ».Et c’est le vieux postier qui explique à Kaddour : « Minoterie c’est une semoulerie yaâni R’ha, fhemt ? ». « Ah, Saha, SEMPAC ! »Le professeur Si Ramdane continu son récit : « M. Bou flane aussi ministre, il était correspondant pigiste dans un journal sportif à l’est. M. Feltane, qui était, chef des députés, il n’avait que le niveau de cours fin d’étude, CFE 1 ou 2, je ne me rappelle pas, mais il s‘est fait inscrire à la Faculté d’Alger, pour une licence en Sciences politiques. Bon pour son premier essai d’examen il a obtenu un zéro de son professeur Berkouk mais il n’a pas perdu espoir, il a lutté  quant même et à défaut d’une licence on dit qu’il a décroché 3000 milliards ! Donc les deux options marchent en parallèle, El Bolitique ouel Festi  ând el â’rab- Mais soyez rassurés, il faut apprendre El Îlm » Le vieux postier intervient : « Ce que je disais souvent à mes enfants. Même pour devenir Mir, député ou ministre, il faut aller à l’école, aujourd’hui nous vivons l’indépendance, ce n’est plus le temps du colonialisme ! »

Saha Ftourkom


Nombre de lectures: 624 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>