DzActiviste.info Publié le mar 17 Déc 2013

Albert Camus et la misère de Kabylie en 1939

Partager

Albert Camus que la découverte du pays kabyle avait beaucoup ému, entama pour le compte d’Alger-Républicain,en juin 1939, une série de reportages en cette frontière que ni la misère ni l’occupation ne semblent avoir raison de son authenticité :

Par un petit matin, j’ai vu à Tizi-Ouzou des enfants en loques disputer à des chiens kabyles le contenu d’une poubelle. À mes questions, un Kabyle a répondu : « C’est tous les matins comme ça. » Un autre habitant m’a expliqué que l’hiver, dans le village, les habitants, mal nourris et mal couverts, ont inventé une méthode pour trouver le sommeil. Ils se mettent en cercle autour d’un feu de bois et se déplacent de temps en temps pour éviter l’ankylose. Et la nuit durant, dans le gourbi misérable, une ronde rampante de corps couchés se déroule sans arrêt.


Nombre de lectures: 187 Views
Embed This