DzActiviste.info Publié le lun 26 Août 2013

ALERTE ROUGE. L’Algérie est Noyée par les Barbituriques

Partager

I.M

media_xl_3885097Malgré l’ampleur du danger, les pouvoirs publics, les députés n’ont pas encore pris ce risque au sérieux.

Alors que le bilan rendu public par les deux instances de sécurité, police et gendarmerie nationale fait état de plus de 700 000 comprimés barbituriques, saisis avec le démantèlement de 48 réseaux à travers les villes d’Algérie. Les statistiques des services de sécurité sont formelles, les types principaux des barbituriques sont le –Rivotril- et le –Diazépam- D’abord l’index cible des médecins et pharmaciens d’êtres les principaux auteurs de cette propagation, mais la quantité énorme de ces barbituriques propagés dans tous les quartiers des villes d’Algérie, donne à réfléchir.

S’agit –il surement d’un complot ! La jeunesse Algérienne est ciblée et menacer sans aucun doute. Certains criminologues accusent directement « Israël » d’être derrière cette propagation de barbiturique, comme il a été constaté en Libye avant la chute de Kadhafi. Il s’agit d’un laboratoire clandestin géré par le Mossad, qui diffuse ce poison dans les pays arabes. D’autres ciblent la frontière ouest qui produise le kif et commercialise les comprimés. Dans cet état de fait et à travers cette large diffusion de poison qui a propulsée la criminalité chez les jeunes consommateurs, dont le danger touche toutes la frange de la jeunesse, même les instituts d’enseignement lycées et universités ne sont plus épargnés. Une hausse de la criminalité très inquiétante, n’a pas encore stimulée les esprits des députés pour prendre en charge ce dossier pour mettre en place une stratégie qui permet d’étudier et d’analyser au sérieux les origines, les causes et les détails du crime en Algérie, notamment les braquages, les vols à main armée ou à l’arrachée suivis d’agression corporelles, les vols de véhicules ; les enlèvements et kidnappings des enfants, le trafic de drogue ; la liste des crimes est très longue, la criminalité s’aggrave, certainement les auteurs poussés par des facteurs d’ordre économique, social, culturel et psychologique, qui se sont traduit par une crise qui perdure.


Nombre de lectures: 2336 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>