DzActiviste.info Publié le mer 2 Mai 2012

Alger : Tarek Mameri sera présenté jeudi au Procureur de la République

Partager

C’est une certitude : en Algérie, appeler au boycott des élections est considéré comme un crime par les autorités. Pour preuve, le jeune Tarek Mameri, âgé de 23 ans, originaire du quartier de Belouizdad, sera présenté demain jeudi au Procureur de la République auprès du Tribunal Abane Ramdane pour s’expliquer au sujet de ses vidéos postées sur internet dans lesquelles il s’en prend au « régime » et au scrutin du 10 mai prochain.

Selon un membre de la Ligue Algérienne des Droits de l’Homme (LADDH), Tarem Mameri qui a été enlevé hier soir par « des civils venus à bord d’un véhicule banalisé » et emmené vers une « destination inconnue », se trouvait en fait au commissariat situé à la rue Docteur Saâdane pour être interrogé au sujet de ses « vidéos postés sur internet » et dans lesquelles il appelle « les algériens à boycotter les élections du 10 mai prochain » !

Selon notre source, c’est la maman de Tarek Mameri qui a confirmé l’arrestation de son fils par les services de sécurité. Toujours selon cette mère, son jeune enfant sera demain présenté au Procureur auprès du tribunal Abane Ramdane à Alger pour répondre de ses actes. Dans ses vidéos, le jeune Tarek s’est attaqué violemment au  Président Bouteflika et à plusieurs ministres en fonction en les citant nommément. Il a également demandé aux Algériens de ne pas aller voter le 10 mai prochain.

La Rédaction de NessNews


Nombre de lectures: 374 Views
Embed This