DzActiviste.info Publié le jeu 17 Jan 2013

Algérie: Evasion d’otages ou de document ultra-confidentiel ?

Partager
            La Grande Evasion - Image 3
L’APS et les journaux français ont rapporté, avec une grande assurance, que cinquante otages ont pu s’échapper du site où ils étaient retenus. Parmi eux, selon l’agence et un Quotidien à grand tirage une quinzaine seraient de nationalité étrangère, dont un couple de français.
D’autres sources, qui ne souhaitent pas s’exprimer, nous ont fait savoir néanmoins que cette information est infondée, et affirment que ce sont les ravisseurs  qui auraient libéré de leur propre chef plus d’une centaine de leurs captifs, tous Algériens, comme pour communiquer qu’ils ne s’en prenaient qu’aux occidentaux. La libération se serait faite en plusieurs fois, par petits groupes de 20 à 30 personnes, depuis hier.
Toutes les personnes libérées seraient donc de nationalité algérienne. Certaines parmi elles pourraient avoir une double nationalité.
On ne sait pas avec certitude laquelle des deux versions est la vraie. Mais on s’imagine difficilement que quinze ressortissants étrangers, aient pu échapper à la vigilance de leurs ravisseurs, pour qui ils sont la seule monnaie d’échange, pour négocier leur vie et leur liberté.
En libérant tout ou partie de leurs prisonniers algériens, les ravisseurs ont fait en sorte que ceux-ci voient de leurs propres yeux que les otages occidentaux étaient ceinturés d’explosifs, et qu’ils avaient été enchainés en divers endroits,de façon à servir de boucliers humains.
En fait d’évasion, là où il n’y a aucun doute, est que nous avons appris aujourd’hui qu’un document très confidentiel, classé secret défense, et qui rapporte au quotidien les actions anti-terroristes que les services de sécurité algériens auraient mené sur plusieurs années, a atterri sur la chaîne BFM TV.
Voilà une belle évasion ! Une vraie évasion ! Une fuite organisée, d’un document qui a réussi à se faire la belle, pour atterrir dans les petits papiers de la première chaine d’information française.
En réalité, ce document est destiné à donner le beau rôle aux services de sécurité, pour montrer combien ils ont lutté contre le terrorisme, jusqu’à le réduire. Une évasion qui tombe à pic, pour faire oublier la catastrophe actuelle.
DB


Nombre de lectures: 397 Views
Embed This