DzActiviste.info Publié le mer 16 Jan 2013

Algérie: La boite de pandorre est ouverte !

Partager

Les informations sur les deux attaques surprises contre un transport de personnel expatrié de BP, et de la  base-vie d’une entreprise mixte, Sonatrach-BP, dans la wilaya de Ain Amenas, commencent à filtrer. Deux morts, plusieurs blessés, et plusieurs étrangers kidnappés sur le site d’exploitation . Le groupe aurait  tenté de prendre la fuite, emmenant avec lui des otages, dont on ne connait pas encore le chiffre. Mais ses objectifs ont été compromis, à la suite de l’alerte donnée par les gendarmes qui accompagnaient l’autocar de transport qui avait été attaqué. 

Le même groupe, rejoint par d’autres combattants, se sont dirigés vers le site de la base-vie, qu’ils ont investi et dont ils ont pris le contrôle. Une unité de l’armée est vite arrivée sur les lieux, et à cerné le site. Un autre groupe, qui aurait pris la direction des frontières libyennes serait revenu sur ses pas, pour rejoindre le groupe qui s’était  scindé en deux, et pris le contrôle de la base-vie et du site d’exploitation qui lui est contigu. Une quarantaine d’otages, tous des étrangers, parmi lesquels, des Français, des Américains, des Britanniques, auraient été ceinturés d’explosifs. Le groupe aurait averti qu’il allait miner toutes les installations.

On ne connait pas encore avec certitude l’identité du groupe. Certains milieux croient savoir que les deux groupes appartiendraient à une nouvelle organisation djihadiste, créée par le fameux Mokhtar Belmokhtar, après qu’il ait été évincé d’AQMI. 

Cet émir, connu sous ses initiales de MBM, ou par son pseudonyme « Belawar »( Le borgne), dispose d’un trésor de guerre très important, puisqu’il est l’un des principaux barons dans la contrebande de cigarettes, et aurait des parts dans le réseau de trafic de cocaïne, dont le Sahel est la plaque tournante. 
MBM aurait réussi à rallier à lui un groupe islamiste libyen, très fortement armé, issu de l’ex GICL.
Il est très probable que l’attaque ait été lancée depuis le territoire Libye, où d’importants  groupes islamistes de combat se prépareraient à entrer dans la danse. C’est dire que l’intervention française ne sera pas une promenade de santé, et que des bouleversements de grande ampleur pourraient survenir, dans toute la région.

D.Benchenouf


Nombre de lectures: 555 Views
Embed This