DzActiviste.info Publié le lun 4 Fév 2013

Algérie: La mosquée de Boutef, la tawba des généraux…

Partager

           
Curieusement, ce sont les généraux algériens les plus sanguinaires qui deviennent, tous, et immanquablement, des hadjaj à répétition. Comme un  certain Spécialiste en pèlerinages  celui qui avait dit qu’il n’hésiterait pas à faire tuer trois millions d’Algériens si cela était nécessaire, qui avait amassé une fortune immense, et qui s’était particulièrement distingué dans le terrorisme pédagogique. Cette tactique qui cherchait à retourner les populations contre les islamistes, et qui consistait à faire tuer des populations entières, et des intellectuels très estimés, par des islamistes de service. Ce Général là avait fait sept fois le grand pèlerinage  et un nombre incalculable de omras. A sa mort, l’émir général de l’AIS, celui qui avait avoué publiquement avoir égorgé de sa main un jeune appelé, lui avait rendu un vibrant hommage funèbre. Et il n’a pas tari de compliments sur son cher Hadj à répétition. Les tueurs de masse savent s’apprécier les uns les autres.


Aujourd’hui, c’est un autre général, dont on dit qu’il a tué des centaines de militaires, de ses propres mains, sans compter le grand nombre de civils qu’il avait assassinés de sang froid. Il se présentait avec son équipe à la porte de ces gens, tapait à la porte, et s’annonçait comme un émir islamiste. Si les gens ouvraient, ils les tuait, s’ils n’ouvraient pas, il passait son chemin. Cela lui donnait bonne conscience. Comme si ceux qui avaient ouvert s’étaient égorgés eux-mêmes, et que lui n’y avait rien à voir. Il a ainsi exterminé un très grand nombre de civils, sans se dire que c’était la peur qui leur faisait ouvrir la porte. S’ils n’ouvraient pas la porte, ils étaient tués par les islamistes, s’ils l’ouvraient, ils étaient tués par les faux islamistes. Il leur restait juste à choisir par qui. Par les uns ou par les autres.
Cet exécuteur a gravi toutes les marches du DRS, au prix d’un fleuve de sang. Ils est devenu très puissant et très riche. Son fils est connu à Paris pour mener une vie de milliardaire dissolu. Avec l’argent de papa.

Ce Général aussi a opté pour la tawba. Ca y est ! Fini l’assassinat, bonjour la sadjada. Il a fait sa série de hadjs, avec larmes et regards tournés vers le ciel. On dit qu’il passe son temps en prière. Le moment semble être venu, pour lui aussi, de faire sa repentance. Peut-être, après tout, qu’après avoir fait pris tant de vies, et s’être rempli les poches, va-t-il réussir à filouter Dieu, et à se faire admettre à ce paradis qui semble être devenu une destination touristique de choix, pour tous les criminels, de tout bord. Les barbus qui égorgent des enfants, les généraux qui font hacher des populations entières, les voleurs, les pillards, les menteurs, les apparatchiks d u FLN, du RND, les trabendistes du MSP,  et même les businesswomen de la Kultur.
Qu’importe ce qu’ils ont volé, qui ils ont tué, qui ils ont torturé, violé, séquestré ! Alors de là à monter sur ses grands canassons juste pour quelques milliards qu’ils ont honorablement emprunté, faut pas pousser.
Toutes ces gens ne veulent désormais plus qu’une chose. Escroquer le bon Dieu, de la même manière qu’ils ont roulé leurs concitoyens dans la farine et le sang. Ils veulent tous une place de choix au paradis, la rémission de leurs pêchés, et peut-être même un pavillon à part, dans l’Eden cinq étoiles, où ils ne seront pas obligés de rencontrer leurs victimes d’en-bas. Une sorte de Club des Pins de l’au-delà.

Et qui sait. Ne dit-on pas que Dieu pardonne à qui il veut ? Peut-être même que tous ces gros pontes feront le voyage en First, en authentiques VIP qu’ils sont, avec un cortège d’anges triés sur le volet, avant d’être accueillis avec les honneurs qui leur sont dus  une fois qu’ils arriveront à destination, avec tapis rouge et tout le toutim. Qui sait ? En tout cas, eux, ils y croient. Sinon vous croyez qu’ils se donneraient tout ce mal, à faire des hadjs, à construire des mosquées, dont ils s’empressent tout aussitôt d’occuper tout le premier rang, et a se taper des prières en rabiot ?
Eux sont sûrs que ce n’est pas en vain. Ils n’ont jamais fait quoi que ce soit sans que ça leur rapporte. Ils ont l’habitude. Pour eux, le paradis c’est comme le reste. Ça s’achète ! Même si çà leur coûte les yeux de la tête…des autres.
Bouteflika à décidé de mettre le paquet, avec l’argent des Algériens, en faisant construire une méga-mosquée, les généraux génocidaires ont troqué la casquette galonnée avec des âraguiates, et ne ratent plus une seule prière. Ils se lèvent même au milieu de la nuit, et pleurent tout seuls, en faisant semblant de demander pardon aux foules qu’ils ont trucidées. Mais ils n’en oublient pas leurs affaires pour autant. D’ailleurs, il n’y a pas longtemps, le chef du MSP a dit que le bon Dieu lui-même a demandé aux gens d’aimer l’argent, et de l’étaler en roulant dans des grosses bagnoles, pour témoigner de leur gratitude.

Finalement, Ils se savent de petits malins, et pour eux, il n’y a pas d’exception. Mêmes méthodes pour tout le monde. Ils ont réussi à tromper tout un peuple. Et ils veulent faire pareil avec le Bon Dieu. Ils ont eu leur paradis sur terre, en faisant l’enfer des autres, et ils comptent très sérieusement gagner une place de choix dans le paradis de là-bas. Gagnant-gagnant les gus !

En tout cas, personnellement, je suis bien content de ne pas faire la prière, et de n’avoir aucune chance d’aller au paradis. Ça m’évitera de faire de mauvaises rencontres.

DB


Nombre de lectures: 897 Views
Embed This