DzActiviste.info Publié le dim 21 Oct 2012

Algérie: La Rokia, le médecin et le scanner…

Partager
Photo prise sur le net. Ce n’est pas celle du petit Mourad.

              
Tahar, qui intervient sous le pseudonyme Tahar La Septième Wilaya, sur Facebook, est un compatriote qui vit depuis longtemps aux USA. Il ne rate pas une occasion de se rendre dans notre pays, qui continue de palpiter dans son coeur. Tahar est un homme comme on n’en fait plus. Modeste, humble et réservé, mais le coeur sur la main, il a toujours fait de son mieux, pour porter assistance à des Algériens qui se trouvaient dans des situations difficiles.

Il a récemment rendu visite à notre pays. Et il en a rapporté une histoire très intéressante, que je vous invite à lire. C’est lui-même qui la raconte:


Quand j’ai visité l’Algérie cet été (vous pouvez lire les posters que j’ai écrit lors de ma visite) j’ai visité mon cousin à Sétif. Mon cousin a un petit-fils âgé de 9 ans. C’est un garçon très intelligent. Mais récemment, Mourad a commencé à avoir des crises d’épilepsie. Ces crise

s épileptiques sont être très violentes, mais sont relativement courtes quand même; elles ne durent qu’une minute au maximum. J’ai été témoin de quelques épisodes et le pauvre garçon se retrouve après totalement épuisé sans aucune énergie. Donc, son père et mon cousin (c’est à dire son grand père) l’ont emmené voir des médecins spécialistes à Sétif, Constantine et Alger. Ils ont fait plusieurs tests (neurologiques et autres), et ils n’ont rien trouvé. Apparemment le petit Mourad n’a rien d’anormal selon nos médecins. Sa pauvre maman (et je ne la blâme pas du tout), complètement désespérée voulant une solution a la souffrance de son seul enfant (et si vous êtes un parent, vous comprendrez cela), a commencé a emmener Mourad chez un médecin (interniste, qui a un cabinet au centre-ville de Sétif et qui pratique la Roqya). Deux fois par mois, le petit Mourad visite ce charlatan et sa famille le paie généreusement. C’est inutile de dire que la condition de Mourad ne s’est pas améliorée du tout.

Alors, j’ai décidé de ramener Mourad aux États-Unis pour voir des médecins, spécialistes ou autres. Donc le mois dernier, Mourad est venu et le lendemain de son arrivée, nous sommes allés voir notre médecin de famille. Tout d’abord, après avoir lu les radiographies, les IRM et les scanners dans le dossier médical de Mourad, notre médecin de famille les a rejetés tous parce qu’ils étaient inadéquats. Pourquoi? Parce que, selon lui, l’IRM et les scanners effectués à l’hôpital d’Alger ne pouvaient pas donner des résultats solides parce que les machines ne sont pas suffisamment bien calibrées pour capturer toutes les différences dans les densités des tissus cérébraux (False negative ou un faux négatif selon notre docteur de famille).

Après une batterie de tests, ainsi que la recommandation de consulter un neurologue, il s’avère que Mourad souffre d’un caillot sanguin dans le cerveau. Un caillot sanguin assez petit dans la région occipitale supérieure gauche de son cerveau, assez profond quand même. Ce caillot sanguin exerce une pression sur le cerveau ce qui provoque et cause une sorte de courts circuits qui sont à l’origine de ses épisodes épileptiques. Selon le neurologue, le moyen le plus efficace pour éliminer le caillot sanguin est d’opérer le petit Mourad. Une chirurgie qui est assez compliqué selon le chirurgien en raison de l’emplacement du caillot sanguin. Après avoir expliqué la situation aux parents de Mourad, j’ai obtenu leur bénédiction pour la chirurgie. L’opération a eu lieu il y a 27 jours. Elle a duré environ 3 heures. Le brave petit Mourad a été placé dans un coma artificiel pendant 36 heures à sa sortie de salle d’opération pour éviter ou prévenir un gonflement excessif du cerveau. Une semaine après sa sortie du coma, Mourad parlait, mangeait, et riait déjà. Maintenant, il est en train de courir partout dans la maison et de jouer avec mes enfants. Il joue meme à un jeu vidéo (World of Warcraft), ce qui est un excellent signe (selon notre médecin de famille) que Mourad ne va plus souffrir d’épilepsie.

En effet, Mourad n’a pas souffert d’un seul épisode épileptique depuis son opération chirurgicale. Selon les médecins, rien dans la physiologie interne de Mourad ne pourrait avoir causé le caillot sanguin. Ils pensent que cela est dû à une chute, ou peut être il frappé sa tête contre quelque chose, ou un accident au cours duquel il a été frappé sur la tête. Peut-être en jouant au football, on ne sait rien. Le plus important est que le petit est heureux de nouveau et il est de nouveau un enfant qui va profiter de son enfance.

Voilà, le miracle de la science et le miracle du travail bien fait et du sérieux. Ni Ruqya, ni les 60 versets ou Hizbe du Qu’ran Al-Kareem ont guéri le petit Mourad. Juste de la science et du travail bien fait. C’est cela miracle d’Allah ; Ce n’est certainement pas un charlatan qui murmure des versets du Qu’ran Al-Kareem dans l’oreille d’un patient.

Et qu’est ce qu’on peut dire au sujet de nos médecins !!! La plupart d’entre eux sont devenus des charlatans aussi. Voilà l’Algérie, le médiévalisme et le charlatanisme partout, de l’est a l’ouest et du nord au sud. 

Tahar


Nombre de lectures: 922 Views
Embed This