DzActiviste.info Publié le dim 12 Mai 2013

Algérie: La série noire des hospitalisations se poursuit !

Partager
Alors qu’on attend des nouvelles du Président, Messahel, Belkhadem et Sidi Saïd hospitalisés


Le hasard a voulu que plusieurs responsables politiques et syndicaux algériens aient des soucis de santé au même moment. Alors qu’on attend des nouvelles de l’état de santé du Président hospitalisé à Paris, voilà qu’on apprend que Messahel est hospitalisé à Bruxelles, Sidi Saïd à Genève et Belkhadem à Madrid.


Un black-out total entoure l’évolution de l’état de santé du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, une semaine après son admission à l’hôpital militaire parisien du Val-de-Grâce suite à «un accident ischémique transitoire». Il est à Paris pour recevoir des soins et effectuer des examens complémentaires dans cet hôpital. Le Président a-t-il quitté l’hôpital ? Son retour au pays, bruissé par des canaux officieux, est ajourné.
La communication officielle – et même officieuse – s’est subitement éteinte. Après les communiqués laconiques informant de son hospitalisation, suivis d’autres rassurant sur son état de santé, les autorités politiques du pays ont brusquement décidé de verrouiller les canaux de la communication. Le peuple, de son côté, a raison d’être inquiet de la santé de son Président et a le droit d’être informé. Entre-temps, nous apprenons que le ministre délégué aux Affaires maghrébines, Abdelkader Messahel, a, selon, le site internet d’information Algérie 1, été victime le 28 avril dernier d’une rupture d’anévrisme alors qu’il était en déplacement en Belgique. Algérie 1 qui cite des sources diplomatiques, aurait commencé à se plaindre de maux de ventre. Devant ces douleurs persistantes, «le ministre qui était en mission s’est rendu à l’hôpital Erasme de la capitale belge où les médecins ont diagnostiqué une rupture d’anévrisme qui a nécessité son hospitalisation et une opération de toute urgence». Toutefois, nous avons appris, selon certaines sources, que l’état de santé de Messahel est, fort heureusement, en nette amélioration. Il est sorti le 4 mai du coma à en croire le journal on line Algérie 1. Une autre personnalité se trouve actuellement à Genève pour des soins suite «à un grave malaise cardiaque», a-t-on, par ailleurs, appris d’une source syndicale très sûre. Abdelmadjid Sidi Saïd a été transféré en urgence dans la journée du mardi 30 avril dans une clinique privée en Suisse. Le secrétaire général de l’UGTA, âgé de 64 ans, n’a d’ailleurs pas pu fêter, comme prévu, le 1er Mai à Mascara. Une absence remarquée qui avait suscité certaines spéculations. Son malaise cardiaque intervient dans un contexte social explosif, marqué par la multiplication de mouvements de grève et de protestation. Nous ignorons pour l’heure si le patron de l’UGTA s’est rétabli de cet accident cardiaque. Quoi qu’il en soit, l’hospitalisation du patron de la Centrale syndicale en Suisse vient confirmer que même nos dirigeants syndicalistes ne font pas confiance à notre système de santé en pleine tourmente depuis des années à cause de ses nombreux dysfonctionnements. Nous apprenons aussi d’une source crédible dans l’entourage de ce parti, que l’ex-secrétaire général du FLN, Abdelaziz Belkhadem, se trouve actuellement dans un hôpital en Espagne. Notre source ne précise pas avec exactitude de quoi souffre Belkhadem.
R.K
Cliquez ici pour lire l’article depuis sa source


Nombre de lectures: 315 Views
Embed This