DzActiviste.info Publié le ven 16 Mar 2012

Algérie: Les "amis" de Bouteflika font un carnage au Sahara

Partager
Bouteflika a gardé une immense gratitude à ses protecteurs du Golfe, parce qu’il a passé quelque temps chez eux, dans les années 80.  Ils l’ont quelque peu soutenu, pendant sa « traversée du désert ». Un désert à l’air conditionné. 
Aussitôt qu’il a été élu, et malgré les lois algériennes, qui interdisent la chasse de l’antilope, de l’outarde, et autres espèces protégées, il a autorisé ses anciens protecteurs, et toute leur smala, et jusqu’à des amis à eux, de venir perpétrer un véritable carnage au Sahara algérien. En violation flagrante de la Loi. 
Le comble est que ces ces mêmes espèces sont protégées chez ces parvenus armés, au moment où ils viennent les tuer en très grand nombre. Ils poussent l’outrecuidance jusqu’à prendre les oeufs des outardes femelles qu’ils massacrent, pour les envoyer chez eux, dans des couveuses, à bord d’avions spécialement affrétés, pour les faire éclore dans leur pays, et les mettre dans leurs réserves protégées. 
Cette photo, qui nous montre le tableau de chasse d’une seule journée, par une seule équipe de chasseurs, laisse imaginer l’ampleur des dégâts, commis par des centaines de ces « princes » du Golfe, qui viennent semer la mort au sein de notre faune protégée. Selon des témoins dignes de foi, en l’espace d’une dizaine d’années, ces « chasseurs » ont décimé les trois quarts de la faune du Sahara. Et lorsqu’ils sont à pied d’oeuvre, ils sont protégés par des compagnies entières de gendarmes. Sans compter le personnel domestique que la présidence met à leur disposition. Voici dans quelle estime Bouteflika tient l’Algérie et les Algériens.
 


Nombre de lectures: 954 Views
Embed This