DzActiviste.info Publié le jeu 4 Oct 2012

Algérie: Les flics de Laghouat et la presse étrangère.

Partager



Des militants de Laghouat ont appelé à plusieurs reprises Yahia Bounouar, le Porte-parole de l’Observatoire, pour lui signaler la brutalité des policiers de Laghouat à leur endroit. Ces jeunes policiers, qui hier encore étaient

 des fils du peuple, des chômeurs qui vilipendaient le régime, sont devenus aujourd’hui, par la grâce des salaires mirobolants que leur octroie le maître, et par les récentes augmentations de salaire qu’il leur a consenti, les plus hargneux des molosses, contre quiconque menace la pérennité de celui qui les nourrit. Ils sont sans aucune pitié pour les jeunes. Ils les tabassent, les traînent par terre, les entassent les uns sur les autres, les humilient, les inonde d’injures ordurières. Ils les pourchassent jusque dans les ruelles, et se comportent avec eux comme des policiers de colons contre des indigènes.

Et brusquement, miracle ! Ils sont devenus subitement des « wlad familia », de gentils jeunes policiers bien élevés, tout-sourire, qui mettent les mains derrière le dos, et qui subissent sans coup férir les quolibets des jeunes. Comment sont-ils soudain devenus aussi aimables ? Touba rabbania ? 

Non, c’est juste parce que les médias étrangers étaient enfin arrivés à Laghouat. Parce que ces molosses et leurs chefs ont vu débarquer les caméras et les têtes blondes des journalistes occidentaux. Alors fini les traitements pour indigènes, fini le flic qui crache des ordures, fini les flics qui se mettent à dix pour donner des coups de pied à un jeune qui a été jeté à terre ! Place aux flics respectueux des lois de la République, de cette république modèle dont ils sont les fiers défenseurs, conformément aux lois et règlements, comme dans chaque Etat de Droit qui se respecte. Les jeunes de Laghouat n’en reviennent pas, d’un tel revirement. Ils voudraient tellement que des journalistes étrangers s’installent dans la ville. Comme ça, les flics resteront tout le temps gentils. Les journalistes algériens n’ont aucune espèce d’influence sur eux. Pour les raisons qu’on sait tous, évidement !


Nombre de lectures: 390 Views
Embed This