DzActiviste.info Publié le mar 2 Oct 2012

Algérie: Les policiers ont frappé Yassine Zaïd

Partager
Le 02 octobre 2012

Nous apprenons que l’autobus dans lequel se trouvait Yassine Zaïd a été immobilisé par la police de Ouargla, à l’entrée de la ville. Yassine et un autre militant, Abdelmalek Aibek, qui l’accompagnait ont été sommés d’en descendre. Puis, très vite, parce qu’en homme digne, conscient de ses droits, Yassine a demandé des explications sur cette interpellation illégale, il a été brutalisé, menotté, et jeté sans ménagements dans un autre véhicule, non identifié, puis emmené vers la ville.
Au commissariat, il a été menotté mains derrière le dos, et des policiers lui ont porté des coups au visage. Comportement habituel de ces énergumènes qui servent le régime avec un zèle rare.
Des militants de Ouargla se sont mobilisés, et se sont attroupés devant le dit commissariat, exigeant que des assurances leur soient données sur le lieu de détention de Yassine, et des conditions dans lesquelles il était détenu.
Un Commissaire est sorti, pour les assurer qu’il se trouvait bien dans leur locaux, et leur a demandé de se disperser.
Hier, dans la soirée, un des deux téléphones portables de Yassine lui fut remis par la police, pour qu’il puisse appeler sa famille. Il n’a disposé que de 20 secondes pour le faire. Il a appris à son épouse qu’il serait traduit le lendemain auprès du procureur de Ouargla, sans autre information sur les raisons de sa présentation.

La mobilisation de doit pas faiblir. Yassine est harcelé depuis des années, gardé à vue, malmené, insulté par les molosses du régime. Pour la simple raison qu’il représente une vraie menace pour le despote. Parce que ce dernier ne veut surtout pas de contestation politique. Le profil de ce grand militant qu’est Yassine Zaïd est une hantise pour ce régime. Jeune, très populaire, enthousiaste pour tout ce qui concerne l’avenir de son pays, incorruptible, et intransigeant pour les droits et la dignité de ses compatriotes, particulièrement les plus défavorisés, il est l’archétype du révolutionnaire.

Yassine Zaïd est un Algérien comme nous devrions tous l’être ! C’est cela que craint le régime. Soyons aux côtés de notre frère ! Montrons leur que nous sommes dignes de ceux qui combattent pour nous tous, pour notre pays, pour les générations futures !

Et que vienne l’heure de la délivrance et de la dignité !

DB


Nombre de lectures: 525 Views
Embed This