DzActiviste.info Publié le lun 20 Mai 2013

Algérie: l’état de santé Bouteflika incertain

Partager

  

Hospitalisé à Paris depuis près de trois semaines, le président algérien Abdelaziz Bouteflika est au cœur de toute les interrogations dans son pays. La presse accuse le régime de censure qui reste lui très mesuré.

L’état de santé du président algérien Abdelaziz Bouteflika, hospitalisé depuis plus de trois semaines à Paris – une information confirmée par le Quai d’Orsay à BFMTV – suscite des rumeurs alarmistes en Algérie. L’on parle toujours de rumeurs car les propos officiels se veulent rassurants.
En l’absence de bulletins de santé du président âgé de 76 ans, transporté à l’hôpital militaire parisien du Val de Grâce à la suite d’un petit AVC, la presse algérienne s’interroge chaque jour, avec prudence, sur ce sujet tabou.

Un patron de presse accusé officiellement

Dimanche, Mon journal et son pendant arabophone Djaridati ont fait l’expérience amère de la censure, une première en Algérie depuis une dizaine d’années. Ils n’ont pu être imprimés pour avoir consacré leur une à un dossier sur une « détérioration » de l’état de santé du chef d’État, citant « des sources médicales françaises et des proches de la présidence algérienne ».
Ils annonçaient aussi, s’appuyant sur les mêmes interlocuteurs, que Abdelaziz Bouteflika était « rentré mercredi à l’aube à Alger en ‘état comateux’ ».
Le directeur des publications a ensuite été formellement accusé par le parquet d’Alger « d’atteinte à la sécurité de l’Etat » pour ses déclarations sur la santé du président, qui ont eu un « impact négatif direct sur l’opinion publique nationale et internationale ».

« Confusion totale »

Le ministère algérien s’est étonné « de la campagne lancée par le directeur du journal », qui a déclaré que ses journaux avaient été saisis samedi soir à l’imprimerie.
Dimanche, le quotidien francophone Le Soir d’Algérie a enfoncé le clou en titrant: « Confusion totale », avec une série de questions: « Bouteflika est-il toujours au Val de Grâce? » « A-t-il rechuté? » « Quand regagnera-t-il le pays? ».
A moins d’un an de la présidentielle, l’Algérie vit au rythme de la santé de Abdelaziz Bouteflika que nombre de ses partisans appelaient encore récemment à un 4e mandat.


Nombre de lectures: 338 Views
Embed This