DzActiviste.info Publié le jeu 7 Nov 2013

Algérie Poste. L’Humiliation des usagés et Le Défaut de liquidité persiste A Oran et ses environs

Partager

I.M

algerie_poste_1posteMême avec le nouveau ministre, Les agences postales continues à enregistrer leur défaillance dans la disponibilité de liquidité. L’usagé qui est le client potentiel d’Algérie Poste qui alimente ses caisses mensuellement et régulièrement par des millions de dinars retenus à chaque opération de retrait de virement. Ce client, demeure le dindon de la farce, quant il se présente devant les guichets postales et au bout d’une longue durée d’attente il entend la fameuse phrase démunie de toute excuse et politesse : ‘’C’est fini y’a plus d’argent, revenez un autre jour’’. Ces agissements ne se passent qu’en Algérie, où le client n’est plus rien mais à la merci de l’administration, des commerçants et autres…

Jeudi dernier, la moitié des agences postales de la wilaya d’Oran affichées le défaut de liquidité, de timbres et de chèques de secours. A la ville de Misserghine par exemple, le receveur de l’agence ‘’Hai Rabah’’ est allé outre, en prenant congé toute la journée avec portes fermée devant les usagés, la seconde agence ‘’Zabana’’ à 10 heures, le receveur affiche l’épuisement des liquidités. Une autre agence réalisée à Hai Wiam, c’est transformée illégalement en crèche pour enfant, sans autorisation, aucun des autorités concernées, n’a bougé le petit doigt devant ce Carnaval. L’ancien Maire de la ville nous dira qu’une plainte a été déposée au tribunal depuis plusieurs années, sans réaction.

Les dizaines de milliers de retraités pensionnés, souffrent le calvaire et le parcours du combattant provoqués par Algérie Poste, qui détient leur argent, sans accomplir sa mission convenablement. Les demandes de chéquiers ne sont pas honorées, les doléances des usagés ne sont pas prises en considération. Le chef du centre CCP de la Senia, où nous nous sommes présentés plusieurs fois pour connaitre les raisons, étaient absent de son poste sa secrétaire, nous dira qu’il est en réunion à la direction régionale !!!.
L’humiliation des usagés continue, sans réaction de leur part, selon la législation en vigueur. Un ancien magistrat, nous a expliqué que pour ces motifs de défaut de liquidité, l’usagé est en droit de saisir la justice par plainte. Toute administration publique doit accomplir sa mission sans aucune contrainte.


Nombre de lectures: 1199 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>