DzActiviste.info Publié le mar 8 Jan 2013

Algérie: Si le ridicule était un miroir, Tlemcen serait entrée sous terre.

Partager
Cette chanson, offerte par une chorale de Tlemcen au Président Hollande, lors de sa visite dans cette ville, et qui aurait été supervisée, nous dit-on, par les plus hautes autorités de cette malheureuse ville, montre toute l’étendue des dégâts, comment fonctionnent les grands commis de l’État, combien ils sont frustes et incapables de discernement, même pour des protocoles aussi évidents. Ainsi, nous découvrons, à travers cette honteuse prestation, qu’ils ne sont même pas capables de recevoir des personnalités étrangères de façon juste digne, juste normale, si je peux dire, sans se ridiculiser, et sans humilier tout ce peuple qu’ils ont pris en otage. 
Observez comment les patrons de la ville, wali en tête, s’inclinent devant le Président Bouteflika, presque jusqu’à terre, et comment ils guettent du coin de l’oeil la réaction du Président Hollande à au pitoyable chef d’œuvre qu’ils lui offrent. Celui-ci, bien sûr, se retient difficilement, de ne pas exploser de rire, et fait comme s’il savourait béatement l’honneur qu’on lui fait. Mais il n’en pense pas moins. Quelle tristesse ! Quelle déchéance !
DB


Nombre de lectures: 399 Views
Embed This