DzActiviste.info Publié le ven 27 Avr 2012

Algérie: trois ans de prison requis contre un militant des droits de l’homme

Partager
Une peine d’emprisonnement de trois ans a été requise jeudi par le tribunal d’Alger contre un militant des droits de l’homme jugé pour « incitation à l’attroupement », a constaté un journaliste de l’AFP. Abdelkader Kherba, membre de la Ligue algérienne pour la Défense des droits de l’homme (LADDH), est poursuivi pour « incitation directe à l’attroupement et usurpation d’Identité ».
Il avait été interpellé le 18 avril lors d’une manifestation de greffiers devant le palais de justice, dans le centre de la capitale, et placé aussitôt en détention préventive. « Il observe depuis son arrestation une grève de la faim pour protester contre sa détention », a déclaré durant sa plaidoirie l’avocat Me Amine Sidhoum.

« Son dossier est vide. Cette affaire a été montée de toutes pièces pour casser la grève des greffiers qui a commencé depuis plus de vingt jours », a-t-il ajouté. Les greffiers ont déclenché depuis plus de trois semaines une grève pour réclamer une révision de leur statut et une hausse des salaires.
Des dizaines de policiers étaient déployés autour du tribunal pour empêcher les militants de la LADDH d’assister à ce procès. « Une vingtaine de personnes au moins ont été arrêtées et conduites aux commissariat de Bab El Oued et Didouche Mourad », à Alger, a indiqué Me Sidhoum.

L’Observatoire pour la protection des droits de l’homme, programme conjoint de la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) et de l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT), et le Réseau euro-méditerranéen des droits de l’homme se sont « inquiétés de la détention arbitraire et du harcèlement judiciaire mené contre le défenseur des droits de l’homme Abdelkader Kherba ».

Ils ont également « dénoncé le climat de répression judiciaire et administrative entourant l’action des défenseurs des droits de l’homme en Algérie, à l’heure où la campagne électorale pour les élections législatives (du 10 mai) est en cours », dans un communiqué transmis à l’AFP.
Le verdict est attendu pour le 3 mai.

Le Temps d’Algérie


Nombre de lectures: 305 Views
Embed This