DzActiviste.info Publié le mer 12 Fév 2014

Algérie : un crash, peu d’images

Partager

Hier, vers midi, un avion transportant des familles de militaires s’est écrasé dans les montagnes de Oum El Bouaghi, à l’est du pays. Selon un bilan officiel, 77 corps ont été retrouvés et un survivant a été transporté à l’hôpital. Dans ces cas là, notre travail est de trouver un maximum d’informations, le plus rapidement possible. Et parmi les informations à trouver, il y a bien sûr les premières images.

En début d’après-midi, une première vidéo circule. Un avion qui se retourne et s’écrase au bord d’une route. A ce moment là, il faut appeler, trouver quelqu’un qui peut nous décrire la zone du crash, pour savoir si les paysages sont similaires. Confirmation : la vidéo n’est pas la bonne. L’avion qui s’est écrasé avait 4 hélices.

 

Crédit photo: Gilles Denis

Mais surtout, la zone est éloignée des routes. Un confrère, envoyé sur place, m’a expliqué plus tard qu’il avait du marcher plus d’une heure pour arriver sur les lieux du crash.

 

 

Les premières images sont diffusées par la chaine de télévision privée Ennahar Tv.

 

 

Mais ces images posent problème. D’abord, elles sont floues et on ne peut pas identifier clairement l’appareil. Mais surtout, le groupe Ennahar, qui possède entre autre un quotidien et une chaine de télévision, est connu pour donner des informations sensationnelles, souvent erronées. Il est donc impossible de faire complètement confiance à ces images. Des confrères nous appellent alors pour nous dire que les services de sécurité ont bouclé la zone et que personne ne peut approcher.

Les premières images arrivent donc pendant le JT de la télévision officielle de 19h. Pas au début, non, mais à la fin.

Sur les images de la télévision Ennahar, on voit bien qu’il y a du monde autour du lieu de l’accident. Mais, aujourd’hui, dans le pays, les MMS ne passent pas. La 3G existe dans quelques grandes villes privilégiées, et la connexion internet est encore très chère par rapport au salaire moyen. Voilà pourquoi il n’y a pas eu d’images avant.

 

Cet article a été actualisé à 12h30 avec les images d’un journaliste algérien arabophone, Omar Shabbi, qui s’est déplacé sur place pour le journal Annasr de Constantine.

Ain Mlila 1

 

Ain Mlila 2

 

Ain Mlila 3

 


Nombre de lectures: 840 Views
Embed This