DzActiviste.info Publié le ven 11 Oct 2013

Algérie: Le consensus s’est-il fait parmi les barons du régime ?

Partager

                               

 

 

*L'option du 4eme mandat a été écartée, puisque Boutef ne peut pas faire de campagne électorale.

 

*L'option du prolongement de deux années de l'actuel mandat aurait été mise de côté, sur recommandation de la France qui estime que c'est trop gros pour passer, qu'une autre violation de la constitution serait l'erreur de trop.

 

*Le lancement de Saïd Bouteflika a été déconseillé, par les mêmes amis français, qui craignent une explosion de colère. Il serait mis sur les rails comme Vice-Président, et serait déjà retenu pour le mandat d'après, si l'Algérie est toujours là.

 

* Reste la dernière option: Désigner celui qui deviendra le président "élu", entre les candidats suivants: Benflis, Hamrouche, Ouyahia, tout en permettant à ceux qui veulent se faire un peu de fric, et se faire un peu mousser de jouer aux lièvres passionnés. 

 

*Le Général Toufik part pour une retraite dorée, mais pas avant d'avoir complètement neutralisé le DRS.

 

 

 

Il ne reste plus qu'à se mettre d'accord sur la feuille de route, et roule Ramoul !

 

DB


Nombre de lectures: 283 Views
Embed This