DzActiviste.info Publié le dim 25 Août 2013

Alors que le dinar est une misère pour la majorité. L’Algérie détient la deuxième plus grosse réserve de change après l’Arabie Saoudite (FMI)

Partager

M. Ibn Khladoun

images (1)Le FMI a classé l’Algérie au titre du pays le moins endetté des 20 pays de la région MENA pour l’année 2012, et deuxième plus gros détenteur de réserves officielles de change, après l’Arabie Saoudite.

Dans un rapport spécial réactualisé sur les perspectives économiques de la région du Moyen-Orient et l’Afrique du nord (MENA) rendu public samedi à Washington à l’occasion de la réunion de printemps du FMI et
de la Banque mondiale, le Fonds indique que la dette extérieure brute de l’Algérie ne représente que 2,4% du PIB en 2012 et devra se maintenir à un même taux en 2013 (contre 2,8% en 2011). La moyenne de la dette extérieure dans les pays exportateurs de pétrole de la région MENA est de 22,2% du PIB, les plus fortement endettés étant le Bahreïn et le Soudan avec respectivement 135,2% et 77,8% du PIB.

Par ailleurs, le Fonds estime que l’Algérie cloturé l’année 2012 avec des réserves de change officielles de 205,2 milliards de dollars et pronostique un matelas de devises de 224,1 milliards de dollars pour 2013. Alors que le peuple se bat pour manger une seule fois par jour et les universitaires diplômés obligés à travailler au filet social. Un mépris caractérisé par le pouvoir actuel envers ces franges de population apauvrie malgré elle.


Nombre de lectures: 2350 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Displaying 2 Comments
Participer à la discussion

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>