DzActiviste.info Publié le lun 1 Juil 2013

Après Avoir Interrompu Le Dialogue. Sellal Interpelle les Walis, Les SGT et l’UGTA !?

Partager

Mohamed Ibn Khaldoun

dialogue_socialLe Premier ministre Abdelmalek Sellal a signé, mardi 18 juin, une instruction qu’il a adressée aux walis et aux présidents des sociétés de gestion des participations, les appelant à la « dynamisation du dialogue social ». Le document en question a été signé au lendemain de la réunion du Premier ministre avec le secrétaire général de l’UGTA, Abdelmadjid Sidi Saïd. Dans cette instruction, M. Sellal insiste sur l’importance du dialogue et de l’implication des partenaires sociaux .le Premier ministre invite les walis et présidents des sociétés de gestion des participations à prendre les mesures nécessaires pour « inciter les partenaires sociaux à dynamiser le dialogue ou à mettre en place, selon le cas, le cadre adéquat d’une concertation permanente et constructive », et ce, en tenant les réunions périodiques prévues par la loi pour examiner en commun la situation des relations socioprofessionnelles et les conditions générales de travail au sein de l’entreprise, en respectant toutes les étapes du dialogue et de la négociation, avant le recours à d’autres formes de contestation qui mettent en péril l’entreprise et l’emploi. Le Premier ministre leur recommande également « de suivre la situation sociale des entreprises et organismes relevant de votre secteur et apporter toute l’assistance nécessaire aux partenaires sociaux pour rapprocher les points de vue, prévenir toute détérioration du climat social et concourir au règlement de tout différend collectif de travail dans l’intérêt bien compris de l’entreprise et des travailleurs.

Ceci dit, mais le premier ministre à qui 156 travailleurs victimes de la privatisation de leur complexe des plâtres de Fleurus près d’Oran avaient adressés leur doléances au sujet de leur droit qui leur a été proposée le 4 juillet 2005 en présence d’un huissier de justice une proposition de 10 % sur le prix de cession du complexe en faveur du groupe Allemand Knauf qui convoitait le complexe depuis de lurettes et après avoir été dupés et incités à quitter leurs postes de travail sous une couverture de fausse démission et départ prématuré en retraite pour faciliter la situation au nouveau patron qui a pris le complexe à 100 pour cent !!! Les 156 travailleurs attendent depuis que la SGP, l’UGTA , l’ex ministre Temmar et le premier ministre tiennent à leur parole. Depuis 2005 et depuis l’installation du groupe étranger KNAUF, qui d’ailleurs depuis a eu des démelés avec la douane Algérienne et avec la justice, auprès du tribunal d’Oran que le magistrat instructeur avait mis le mois de mai 2012, le représentant de Knauf en Algérie sous mandat de dépôt et la mise en examen de quatre cadres Algériens de l’Erco, Sodépac/ Soplaf suite à une commission rogatoire de la justice Allemande. Depuis aucune nouvelle, aucune réponse à la doléance des travailleurs, d’ailleurs adressée au premier ministre par voie d’émail. Ceci dit, le chef du gouvernement est une fois encore interpellé par les 156 travailleurs, qui revendiquaient leur droit au pourcentage, proposé en 2005.avant de saisir la justice.


Nombre de lectures: 759 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>