DzActiviste.info Publié le jeu 31 Mai 2012

Après sa crise interne le F.L.N savoure l’image du R.N.D

Partager

Le Conseil national du RND perturbé

Bagarre entre les partisans et les adversaires d’Ouyahia

L’ouverture de la 6e session du Conseil national du RND, ce jeudi 31 mai à Zeralda, a été fortement perturbée par les adversaires du secrétaire général du parti, Ahmed Ouyahia, a‑t‑on constaté sur place. C’est le chargé de communication du RND, Belkacem Mellah, qui a déclenché les hostilités. Il a invoqué l’article 50 du règlement intérieur et les statuts du parti qui donnent le droit au Conseil national de retirer sa confiance au Bureau politique pour en élire un nouveau. 
De son côté, Nouria Hafsi, chef de file des contestataires du RND, a demandé la parole pour lire un communiqué au nom du Front de protection du RND. Ouyahia a refusé, en lui expliquant que le Conseil national allait ouvrir un débat à huis clos sur la situation interne du parti. « Ce sera un espace de libre expression », a‑t‑il promis. Sans convaincre.
 
Les contestataires ont quitté la salle pour lire leur communiqué à l’extérieur, devant les journalistes. Ils reprochent à la direction du RND, « une gestion catastrophique du parti, la cooptation, l’exclusion et l’absence de débats ». Ils demandent la tenue d’un congrès extraordinaire avant les élections locales pour donner une nouvelle direction au parti. Dans son discours d’ouverture des travaux du Conseil national, Ouyahia a répondu à ses détracteurs en leur attribuant la responsabilité du déclin du RND dans quinze wilayas lors des législatives du 10 mai. Les travaux du Conseil du RND ont alors démarré à huis clos tandis qu’à l’extérieur, une bagarre éclatait entre les partisans et les adversaires d’Ouyahia.
Source: TSA (Tout Sur l’Algérie) par Rania Hamdi 

 


Nombre de lectures: 370 Views
Embed This