DzActiviste.info Publié le mer 30 Jan 2013

Arabes ! Libérez Dendoune

Partager

Nadir Dendoune, un Franco-Algérien, Algérien pour tout dire, nourri au courage et au rêve d’exploit dort dans une prison irakienne.
Qu’est-ce que c’est que ça ? comme dirait l’autre. Dendoune enfant du neuf-trois (la Seine-Saint-Denis) est le premier basané à avoir vaincu l’Everest. Ce n’est pas rien. L’Algérie, terre de ses ancêtres, malgré tout son tumulte, toutes ses douleurs a vibré pour l’Irak. Avec l’Irak. Qui sont donc ces gens, qui, lui reprochant d’être équipé d’un appareil photo, l’ont embastillé à Abu Ghraib, bagne de très sinistre mémoire. Qu’ont donc les Arabes ? Tous les habitants de cette immense nation seraient-ils devenus fous ?
Nadir Dendoune est un homme libre, à l’instar de ses aïeuls. Il chemine pour narrer le monde. Il est parti de rien. Baghdad, pour lui, n’était qu’une étape sur le douloureux itinéraire de l’humanité. Il est parti à la rencontre d’un peuple meurtri.  La paranoïa des gisants qui gèrent les peuples arabes a eu raison de lui. Dendoune est une étincelle. Le feu qui manque aux Arabes. Qu’on le libère et qu’on en finisse avec les âneries.
Dans deux jours, il n’y aura plus un seul arabe à Johannesburg pour jouer au foot. Défendre l’honneur. Il est peut-être plus urgent de planter nos nez dans le gazon que le dard dans le dos de nos meilleurs enfants.
Méziane Ourad
Le Matin


Nombre de lectures: 314 Views
Embed This