DzActiviste.info Publié le dim 5 Mai 2013

ARNAQUE AU FAUX DETECTEUR D’EXPLOSIFS. L’Algérie parmi le lot des victimes

Partager

Par Djamel BARA

l-armee-irakienne-s-est-massivement-equipee-du_9dad33c5f14aaa6296f952b5dc6083a4L’Algérie figure bel et bien parmi les victimes de l’escroc anglais Jim Mc Cormick, un anglais de 57 ans, auteur de la vente à plusieurs pays de faux détecteurs d’explosifs.

En effet, dans son édition de samedi dernier, le quotidien français du soir « Le Monde » citait dans son article réservé à cette scabreuse affaire, l’Algérie parmi les états qui avaient été escroqués par ce ressortissant anglais, condamné jeudi à dix ans d’emprisonnement pour fraude.

Mc Cormick serait selon les techniciens branchés dans l’ultraperfectionnisme de l’équipement militaire le roi incontesté des escrocs. D’abord par son idée de génie de transformer son gadget simple détecteur de balles de golf en vrai faux détecteur d’explosifs, de billeterie de banque, de toutes drogues,etc…Puis, l’homme a réussi à faire avaler la couleuvre à une vingtaine de pays qui avaient fait la queue devant son siège pour s’offrir ce diabolique ADE (Advanced Detecting Equipement) écoulé pour un montant qui variait entre 5000 à 40 000 dollars. Qui dit mieux pour un jouet acheté aux USA pour à peine 15 dollars?

Ainsi, l’Irak aurait déboursé plus de 5 millions de dollars pour ses 6000 faux détecteurs remis aux forces de police et autres services de protection. L’Arabie Saoudite, la Libye de Kadhafi, le Niger, l’Afghanistan et même l’OTAN auraient acheté cet « équipement », censé les protéger d’éventuels attentats terroristes et détecter toute opération malsaine.

Il est à se demander comment l’Algérie a pu être hypnotisée par ce sorcier qui aurait réussi à lui vendre son jouet? Qui a procédé à cette importation? Quel ministère? Est-ce le département de Zerhouni? Est-ce le DRS? Est-ce la gendarmerie?

Pour l’heure, aucun commentaire n’a été signalé à la suite de la citation par le quotidien « Le Monde » de l’Algérie parmi les victimes de cette burlesque opération frauduleuse. Y’a-til eu des pots de vin comme c’est le cas en Irak où plusieurs personnalités sont accusées de corruption à la suite de l’achat de ces pseudo-détecteurs ADE?

Le DRS, pourtant s’est montré très exigeant sur la qualité des équipements militaires achetés notamment chez les russes. Le refus par le général Toufik d’accepter les fameux Mig 29 montés sur des châssis qui dataient de 1996 en témoigne sur l’intransigeance accordée pour de telles opérations.

Il convient de rappeler que le DRS, dans les années 90 et malgré l’embargo imposé à l’Algérie, s’était d’ailleurs illustré en s’offrant auprès d’une société anglaise les célèbres VIPER, des robots de détection et de destruction d’engins explosifs. Les VIPER avaient même été exposés par la DGSN lors de ses festivités.

A propos de ces ADE, l’opération d’achat a -telle été menée sans la concertation et l’aval du DRS?

Y’a-til eu complaisance dans le négoce de ces achats? Comment cette arnaque a pu déjouer la vigilance des structures de contrôle?

Plein d’interrogations qui demeurent pour l’heure sans réponse.

Une affaire de plus qui viendrait peut-être s’ajouter aux autres dossiers de corruption, notamment ceux de Sonatrach et l’autoroute Est-Ouest.


Nombre de lectures: 1416 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>