DzActiviste.info Publié le ven 20 Avr 2012

ARRESTATION DU MILITANT DES DROITS DE L’HOMME,MR KHERBA ABDELKADER

Partager

COMMUNIQUE DE LA LIGUE ALGERIENNE DE LA DEFENSE DES DROITS DE L’HOMME

Mr KHERBA ABDELKADER,militant de la ligue algerienne de la défense des droits de l’Homme a été arreté par des agents de la surete d’Alger le 18 avril 2012
pour le seul fait d’avoir apporté son soutien au mouvement de protestation des greffiers lors d’un SIT IN pacifique devant le tribunal de Sidi M’hamed.
Des témoignages font état de brutalités de son arrestation et de la confiscation de sa caméra.
Présenté devant le parquet du tribunal de Sidi M’hamed,le militant des droits de l’Homme s’est vu signifié des poursuites judiciaires sous le chef d’inculpation
d’incitation à l’attroupement et son placement en détention provisoire à la prison de Serkadji.
La LADDH dénonce avec vigueur ces poursuites judiciaires et sa détention arbitraire car elles ne visent en réalité qu’à sanctionner ses activités pacifiques de
défense des d6 roits de l’Homme.
Ses avocats n’ont pu accèder au dossier et n’ont pu communiquer avec Mr Kherba Abdelkader du fait de la grève des greffiers,ce qui constitue une atteinte
grave aux droits de la défense.
Sa comparution devant le tribunal de Sidi M’hamed ,section correctionnelle pour le 26 avril ne semble obeir qu’à une volonté de prolonger sa détention sachant
que les procédures de flagrant délit sont habituellement traitées très rapidement.
La LADDH rappelle que notre pays a ratifié les conventions internationnales relatives aux droits de l’Homme notamment celles relatives aux droits civils et politiques
ains que les instruments internationaux et régionaux relatifs à leurs protection.
La LADDH rappelle la déclaration adoptée par l assemblée générale de l ONU en date du 09 décembre 1998 qui consacre et garantie la protection des défenseurs des droits de l’Homme
par les Etats.
Les conventions internationales ratifiées par l’Algérie et publiées au journal officiel étant supérieures aux lois internes en vertu des dispositions constitutionnelles,les parties concernées
sont tenues de s’y conformer.
La LADDH appelle à la mobilisation de tous pour la libération du militant des droits de l’Homme.
Pour le comité directeur de la LADDH.
le président,
Nour-Eddine Benissad


Nombre de lectures: 340 Views
Embed This