DzActiviste.info Publié le mer 10 Oct 2012

Assigné à résidence, Saad Bouerkba syndicaliste comparaitra mardi prochain

Partager

El Watan 10/10/2012

Saad Bourekba, syndicaliste au sein de la fédération nationale des travailleurs de la justice est assigné à résidence depuis 4 mois et convoqué pour comparaître devant le tribunal de Sétif le 16 octobre prochain. La justice l’accuse de détérioration du matériel informatique du tribunal où il travaillait avant d’être suspendu.

«  Au fond, on reproche à Saad Bouekba d’avoir participé à tous les mouvements de protestation observés par les travailleurs de la justice des derniers mois», nous déclare une syndicaliste.

Durant la grève du début de l’année 2012 observée par les travailleurs de la justice et la grève de la faim de plusieurs semaines observés par les greffiers, Saad Bouekba lui-même faisant partie des corps communs du secteur de la justice, apporte son soutien aux greffiers. Il participe aux sit in plusieurs fois empêchés devant le tribunal d’Alger ou encore devant la maison de la presse…

Saad Bourekba pour soutenir les greffiers en grève de la faim décide de se déplacer de Sétif sa ville d’origine vers Alger pour être présents à leurs cotés à la Maison des syndicats à Alger.  Il tenait en tous cas à observer une grève de la faim malgré  une maladie chronique et un handicap moteur. Mais il  n’est pas allé jusqu’au bout de son action à cause des complications dues au diabète.

Une syndicaliste au sein du SNAPAP nous dira que la comparution de Saad Bourekba devant le tribunal a mobilisé plus d’un. « Il va être défendu comme au procès de Yacine Zaid  par un comité d’avocats » nous déclare-t-elle.

Elle regrette par ailleurs le fait que «plusieurs travailleurs de la justice  font aujourd’hui objet de harcèlement pour avoir participé aux mouvements de protestation ». Un appel d’urgence a été émis aujourd’hui par le SNAPAP qui appelle à la relaxation immédiate de Saad Bourekba.

 

Appel urgent

Saad Bourekba , membre de la fédération nationale des travailleurs du secteur de la justice comparaîtra le 16 Octobre 2012 devant le tribunal de Sétif a 8h30 pour détérioration de matériel informatique de la cour durant la grève illimitée menée par les travailleurs de la justice du 10 Avril 2012
L’inculpation de Saad Bourekba est une machination d’un système de justice manipulée par un pouvoir despote attelé à la coercition et la répression de tous les syndicalistes ,les défenseurs des droits de l’homme et les citoyens .

Rappel Saad Bourekba est handicapé physique, diabétique et père de deux enfants est privé de son salaire et ressources matérielles depuis plus de six mois
Etant surveillé à domicile, il se rend quotidiennement au commissariat de Sétif pour signer, sa liberté est menacée car il risque l’emprisonnement illégal.
Le cas de Saad nous concerne tous et nous interpelle tous, militants syndicalistes et militants défenseurs des droits de l’homme, unissons nos voix et nos actions pour non seulement rejeter l’injustice, dénoncer l’arbitraire et la manipulation de la justice par le pouvoir mais aussi développer des actions de solidarité et de soutien à Saad et tous ceux qui mènent la lutte pour la liberté d’expression.

Tous, appelons à la relaxation de Saad Bourekba sans condition et de tous ceux qui sont poursuivis et persécutés par la justice pour délit d’opinion.

La secrétaire générale
Nassira Ghozlane

 

Hamida Mechaï


Nombre de lectures: 646 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>