DzActiviste.info Publié le mer 16 Mai 2012

[Audio + Vidéo] 500 médecins devant le ministère de la Santé pour demander le départ de Ould Abbas

Partager
Alger Plusieurs médecins devant le ministère de la Santé

Alger Plusieurs médecins devant le ministère de la Santé

Près de 500 médecins, venus de plusieurs wilayas, ont observé un sit-in, ce matin lundi 14 mai devant le Ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière. Ils ont répondu à l’appel de l’intersyndicale des professionnels de la santé qui regroupe le SNPSSP, le SNPSP, le SNAPSY ainsi que le SNPEPM, une intersyndicale récemment scellée en plein mouvement de grève des praticiens de la santé observé depuis maintenant presque deux mois.

Durant le rassemblement, les protestataires ont crié au « scandale » qui aujourd’hui et plus que jamais « secoue la santé ». « Jamais autant de pénurie, jamais autant de scandales dans le secteur de la santé…Même dans les années 90, en plein terrorisme, la santé en Algérie n’a pas souffert pareillement qu’aujourd’hui », estimera le Dr Yousfi président du  le Syndicat national des praticiens spécialistes de santé publique (SNPSSP), dans une déclaration à elwatan.com.

Pour sa part, Lyes Merabet, président du syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP) a insisté sur le fait que le premier respensable de la Santé n’a pas tenu à ses engagements.

 

 

Les médecins revendiquent l’amélioration des conditions du travail. A l’appui, une plate-forme de revendications qui se résume en «respect des libertés syndicales et du droit de gré, le droit du malade à une bonne prise en charge, l’amendement des statuts particuliers, la révision des régimes indemnitaires spécifiques ey la promulgation du régime indemnitaire général».

A l’occasion, plusieurs médecins nous tendent leurs fiches de paie lors du sit in, ils considèrent que leur rémunération est « inégalitaire », et ce  malgré plusieurs années de service, 20 à 26 ans pour certains.

Les psychologues représentés par le SNAPSY étaient également présents en force. Sur les slogans, on lit «le veau se vend au poids et le psychologue au mois ».

Lors du sit in, l’actuel Ministre de la santé est accablé de critiques. Parmi les slogans scandés par les manifestants: «Ould Abbas transforme le ministère en royaume privé où est instauré un couvre-feu contre les syndicats », « déclarations en pagaille, une solution qu’il s’en aille »… Le Ministère de la santé n’est pas non plus épargné, les protestataires jouent sur les rimes, les slogans étant soigneusement préparés. On les entend crier « ministère cimetière, ministère mascarade ».  Ou encore «la santé agonise où sont les promesses».

Sit-in des professionnels de la santé publique… par elwatanvideo

On apprend que plusieurs bus qui transportaient des médecins de Tizi Ouzou, de Tiaret ou encore de Annaba ont été refoulés.

Ould abbès à partir de Ain Defla : «il s’agit de manipulations politiques»

En visite d’inspection et de travail ce lundi  dans la wilaya de Ain Defla, Djamel Ould Abbès, ministre de la Santé et de la Réforme hospitalière, interrogé par elwatan estime que ce sit-in est nul et non avenu». Et d’ajouter : «ce syndicat a cessé d’être légal depuis le 14 mars dernier».

Ould Abbès a encore déclaré qu’il n’a pas voulu déposer plainte pour ne pas envenimer la situation. Ce dernier évoquera par ailleurs des manipulations politiques qui, selon lui, seraient derrière les mouvement de grève dans son secteur et de s’interroger : « Sinon comment expliquer leur déclenchement le 7 ,8 et 9 mai, c’est-à-dire à la veille du scrutin pour les législatives 2012 ? ».

Le ministre regrette le fait que «les grévistes prennent les malades en otage ».

A.L.

ElWatan le 14.05.12

Hamida Mechaï


Nombre de lectures: 1709 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>