DzActiviste.info Publié le ven 28 Fév 2014

Barakat!

Partager

Enfin!images-3

J’entends monter,dans la froidure d’un hiver particulièrement rigoureux , les chants de la Liberté. Prémices d’un printemps attendu, mots nouveaux  porteurs de nouvelles espérances , cris de joie sortis du fond de l’âme , l’Algerie est en train de re-naître, enfin.

« Le mouvement Barakat » que les chitateurs obséquieux présentent comme un chahut de gamins est en train de s’animer. La Société Algérienne, ne parlons pas de société civile, d’intellos etc, bouge de manière perceptible.

Il s’agit d’une lame de fond qui va bouleverser le régime algérien qui est arrivé à la limite de ses possibilités.

A force de nous faire croire que la Révolution de 1954 était l’acte de naissance de l’Algérie, le Pouvoir a réquisitionné les énergies à son profit exclusif.

Indépendance confisquée mais aussi Révolution volée à un peuple qui se débat dans des contradictions qui lui paraissent insolubles qui permettent à des individus issus de la cuisse gauche de Jupiter de s’enturbanner jusqu’à faire oublier une identité millénaire.

l’Algérie n’est pas née le 1er novembre ’54! mais bien avant! Bien avant que des gnous décident de faire main basse sur les richesses humaines et naturelles, détruisant tout sur leur passage, l’économie, la religion, le syndicalisme, la culture et la responsabilité sociale et politique s’est trouvée diluée comme un mercure insaisissable.

Ce n’est plus un secret, c’est un fait! Le système politique Algérien est né d’un coup de force!

Cela a permis de reproduire une logique nécessaire à sa survie. Ainsi, alors que des partis politiques existaient avant ’54, le pouvoir a été pris par la force. Se sont alors succédé des crises, coup d’Etat, révolution de palais, meurtre en direct à la télévision …

« Le mouvement Barakat » que je nomme ainsi exprime autre chose. Restituer aux Algériens leur souveraineté dans tous les domaines en mettant fin non pas pas au pouvoir des hommes qui ne représentent qu’eux mêmes mais à la logique de la violence érigée en mode de gouvernance.

Je suis fier aujourd’hui de saluer l’action généreuse et clairvoyante et courageuses des Mustapha Benfodil à laquelle je m’associe en toute connaissance de cause.


Nombre de lectures: 371 Views
Embed This