DzActiviste.info Publié le mer 17 Oct 2012

Batailles rangées sur l’axe du temps

Partager

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

El Watan le 17.10.12

Un militant se fait tabasser et arrêter. Des militants se rassemblent à son procès et sont à leur tour arrêtés pour attroupement. Entre-temps, le premier militant est libéré. Mais pas les autres. Il se rend donc à leur procès, où il se fait arrêter. Les militants sont libérés et se rendent au procès du militant qu’ils ont soutenu et qui les a soutenus. Ils sont arrêtés une fois de plus, dans une boucle sans fin, avec la matraque comme indicateur du sens de rotation et la balance de la justice comme gestionnaire de fichiers temporaires.

Logiquement, la police devrait arrêter d’arrêter puisqu’en fin de compte, les militants sont libérés et reprennent aussitôt leur activité. Sauf que la police, comme le régime, moteur idéologique, a le temps et peut passer toute sa vie à pourchasser les militants. Car pour lui, le temps est cyclique, il n’a pas de fin. Il défile simplement sur une parallèle à la biographie du régent au pouvoir, dans un espace compressé où il faut revenir tous les 20 ans aux années 1970 pour réinventer les mêmes promesses non tenues, parce que déjà faites. Pour les militants par contre, les luttes sont linéaires, il faut avancer sur la ligne du temps sans jamais s’arrêter sous peine de reculer et de revenir au temps féodal où il était interdit de se rassembler pour une autre raison que de saluer le roi et s’agenouiller à son passage.

Entre ces deux conceptions du temps qui s’affrontent régulièrement, qui va gagner ? Peut-être personne, la police tourne en rond comme une patrouille autour de militants qui avancent dans un référentiel où rien n’est acquis, où il faut souvent tout refaire à zéro. Chacun des deux camps est debout l’un sous les ordres, l’autre sur ses convictions, le premier repoussant les assauts du second et l’issue finale à une date indéterminée. Du sursis. C’est d’ailleurs la peine à laquelle sont généralement condamnés les militants arrêtés.

Chawki Amari


Nombre de lectures: 271 Views
Embed This