DzActiviste.info Publié le lun 3 Juin 2013

BENBELLA DEVANT LA JUSTICE ?

Partager

Mohamed Ibn Khaldoun

ben-bella-Quelques temps après le décès du premier Président de l’Algérie Ahmed Benbella, déchu par le coup d’Etat du 19 juin 1965. Certains membres de sa famille se déchirent devant le tribunal de Sidi M’hamed d’Alger, pour une question d’héritage.

En effet, Après que le frère de Benbella sans y attendre, a défoncé la porte du domicile du Président à Maghnia, pour l’occuper et déclaré être l’unique héritier, c’est au tour du fils de la sœur du président de déposer une plainte auprès du tribunal de Sidi M’hamed pour déshériter Ali Hmimed, le fils de Benbella et de son épouse Sellami Michel Zahia, né le 15 aout 1980 à Tiaret. Le plaignant a déclaré à travers son avocat qu’Ali Hmimed est un fils illégitime de Benbella et ce dernier n’a jamais eu d’enfant.. Mais tous les documents d’état civil prouvent le contraire.

Les plaignants dont les deux sœurs Benbella, Mahdia et Nouria, avaient crus que l’ancien président avait laissé une grande fortune, en réalité, le défunt n’a laissé qu’un terrain à bâtir d’une superficie de 3000 m2 et une maison pleine de livres et de cadeaux que le défunt avaient reçu des chefs d’Etats étrangers et délégations de mouvements indépendantistes. Cette maison a été mise sous protection de l’Etat par décision de la Présidence de la République dans l’attente que la justice tranche dans cette ruée vers l’héritage.


Nombre de lectures: 2806 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>