DzActiviste.info Publié le jeu 28 Juin 2012

Un blogueur algérien condamné pour appel au boycott de législatives

Partager

Le Monde.fr avec AFP | 27.06.2012

Un jeune blogueur a été condamné mercredi 27 juin à huit mois de prison avec sursis et 100 000 dinars (1 000 euros) d’amende à Alger pour avoir appelé sur le Net à boycotter les élections législatives du 10 mai.
Le tribunal correctionnel de Sidi Mhamed « condamne Tarek Mameri, 23 ans, à huit mois de prison avec sursis et à 100 000 dinars d’amende » pour « destruction de biens d’autrui, incendie de documents administratifs et incitation à l’attroupement », a annoncé la juge Assia Chekal.

Tarek Maméri a été arrêté le 2 mai après avoir diffusé sur le Net des vidéos appelant à ne pas voter au scrutin législatif. Le procureur avait requis trois ans de prison ferme le 14 juin.

« CONDAMNÉ INJUSTEMENT »

Selon l’avocat du jeune homme, Me Amine Sidhom, il s’agit là « d’une condamnation des militants des droits de l’homme. Nous allons faire appel et prendre toutes les dispositions légales pour faire annuler cette condamnation », a-t-il ajouté.

Le jeune blogueur a déclaré à l’issue de son procès que « la durée de la peine n’est pas importante puisque je considère que le tribunal m’a condamné injustement« .

Les autorités avaient lancé une très importante campagne pour appeler les électeurs à aller voter, craignant un fort absentéisme qui aurait nui au train de réformes politiques en cours du président Abdelaziz Bouteflika pour parer aux risques d’un Printemps arabe.

Plus de 50 % des 21,6 millions d’électeurs avaient boudé ces élections, bien que le gouvernement se soit félicité qu’environ 43 % se soient déplacés dans les bureaux de vote.


Nombre de lectures: 567 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>