DzActiviste.info Publié le ven 18 Avr 2014

Bon à savoir par El Guellil

Partager

Au moment où les six candidats répandent la peur pour les objectifs que vous savez, ou que vous ne savez pas et vous n'avez rien perdu, on vous conseille de vous raconter mutuellement des blagues, c'est bénéfique et gratuit. Le rire est l'un des remèdes les plus faciles, économiques et efficaces contre le stress de la campagne electricitorale, votre compagne qui n'arrête pas de remplir frigo, congélo et autres KGBouffe. Il amène l'hypothalamus (situé à la base du cerveau) à sécréter des endorphines, aussi appelées « hormones du bonheur ». Les endorphines apaisent le corps et apportent un bien-être en réduisant les excès d'adrénaline et de cortisol (hormone en jeu dans le stress). Le rire permet aussi de relâcher les muscles tendus et de libérer l'esprit de ses préoccupations. Le rire diminue le taux de cortisol, hormone qui inhibe l'activité du système immunitaire dans le corps. Il contribue ainsi à accroître la production d'anticorps capables de protéger l'organisme contre les virus et les bactéries. Des expériences ont démontré qu'une séance de 10 minutes de rire a pour effet de réduire la pression artérielle. De plus, le rire améliore la circulation sanguine et l'oxygénation du muscle cardiaque, ce qui diminue le risque de formation d'un caillot sanguin. Le rire favorise la sécrétion d'endorphines dans le corps, hormones qui contribuent à atténuer la douleur. Le rire stimule la digestion. Le « massage des organes internes » provoqué par le rire stimulerait la sécrétion des sucs pancréatiques, ce qui aurait pour effet de régulariser la digestion et de freiner l'acidité de l'estomac. Ecouter une comédie ou se raconter des blagues avant d'aller au lit est une bonne idée, car le rire prépare au sommeil en relâchant les tensions internes. Après avoir ri, nos muscles sont dans un état de relaxation qui facilite le dodo. Vous comprenez pourquoi toutes ces réformes politiques sont là pour nous faire rire et nous permettre de dormir sur nos deux oreilles. 0


Nombre de lectures: 132 Views
Embed This