DzActiviste.info Publié le dim 31 Jan 2016

Ibn Khaldûn, Un islam des « Lumières »

Partager

Auteur : Claude Horrut
Année : 2006

Quatrième de couverture

Un historien du XIVe siècle peut-il nous apprendre quelque chose aujourd’hui ?

Oui. Dans le cas d’Ibn Khaldûn. Depuis plus d’un siècle, la pensée occidentale n’a-t-elle pas récupéré dans ses propres catégories cet intellectuel du monde arabe, trop connu pour être bien connu.

Ce ne sont pas quelques extraits, mais l’ensemble de l’oeuvre de cet homme d’esprit « de tous les temps » que le présent ouvrage nous invite à relire. Il décrit de façon synthétique et accessible à un large public les étapes de la pensée et de la vie de l’auteur de la Muqaddima et des Ibar, livres d’histoire et sur l’histoire largement traduits.

Issu de la brillante culture de l’Empire arabo-berbéro-andalous d’Occident, Ibn Khaldun a été confronté, dans sa description des sociétés nomades et urbaines du Sud, à l’opposition entre raison analytique et prophétie islamique. Il condense en lui la philosophie aristotélicienne transmise par les centres culturels d’alors, de Bagdad à Séville en passant par Fès, Alexandrie, Grenade et Cordoue. Mais il est en même temps un grand cadi respectueux du Coran et d’un islam de tendance sunnite malékite, voire soufi.

Balloté entre les Cités impériales mérinides, les tribus et les princes (dont Tamerlan, rencontré à Damas), cet ambassadeur de cour nous livre une description fascinante des formes et des pratiques de pouvoir dans le monde arabo-musulman de l’époque, en relation avec les civilisations environnantes.

Les malheurs de sa vie personnelle, mais aussi un regard détaché sur les hommes et les sociétés, empreint d’une recherche de l’harmonie et de la mesure, rendent très attachant cet écrivain qui interroge autant le monde arabe sur ses racines pré-islamiques et sur ses fondements musulmans, que le monde euro-méditerranéen qui le précède sur cette autre rive de la « Mer intérieure » à l’origine de notre culture.

Maître de conférences en sciences politique, Claude Horrut est chercheur au Centre d’analyse politique comparée et coordinateur de la chaire Unesco à l’Université Montesquieu de Bordeaux. Parmi de nombreux travaux, il a publié Les Décolonisations est-africaines (Éditions Pédone) et La République du Kenya (Berger-Levrault).


Nombre de lectures: 681 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>