DzActiviste.info Publié le dim 31 Jan 2016

LA RÉVOLTE DES MASSES par JOSÉ ORTEGA Y GASSET

Partager

Traduit de l’espagnol par LOUIS PARROT avec une préface de l’Auteur

Il y a toujours un danger à étiqueter politiquement ou idéologiquement un auteur. Nous ne lisions plus José Ortega y Gasset (1883-1955) sous prétexte qu’il était un conservateur, pire encore, un libéral nostalgique et un critique de la démocratie. Or, il n’est rien de tout cela. La lecture sans préjugé de cet ouvrage paru en 1930 (traduit en allemand et en anglais en 1931-1932 et en français en 1937) apporte d’intéressantes surprises qui éclairent sur la qualité d’analyse d’un penseur fondamentalement européen, bien que né en Espagne, et qui n’a eu de cesse de vouloir comprendre son actualité. À ses yeux, celle-ci a tous les traits d’une crise générale marquée par l’irruption du bolchevisme et du fascisme. Il les perçoit comme une régression des promesses occidentales. Ni l’une ni l’autre de ces tentatives ne sont à la hauteur des temps, « elles sont deux fausses aurores ; elles n’apportent pas le matin de demain mais celui d’un jour déjà ancien qui a servi une ou plusieurs fois ; elles relèvent du primitivisme » (pp. 168-169). Par le simple fait qu’elles se positionnent contre (anticapitalistes ou antilibérales), elles semblent appartenir à un monde d’avant. Mais plus que tout, elles sont des mouvements typiques d’hommes-masses, dirigées par des hommes médiocres, intempestifs, sans grande mémoire, sans « conscience historique ».

Genres:


Nombre de lectures: 501 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>