DzActiviste.info Publié le mar 11 Juin 2013

Bouteflika en 2002 : « L’Algérie est un département français »

Partager

Par Lila HADDAD

romano-prodi-abdelaziz-bouteflika-algerieJe fus correspondante permanente de l’ENTV à  Bruxelles entre 1999 et 2002. En décembre 2002,   j’avais couvert  la cérémonie du paraphe des accords d’association euro-algériens. Abdelaziz Bouteflika avait fait le déplacement pour l’occasion, il était accompagné notamment de son conseiller politique d’alors, Mourad Medelci.

Pour la partie algérienne, c’est l’ancien ambassadeur algérien à Bruxelles, Halim Benatala qui avait paraphé les documents en présence de Bouteflika et de Mourad Medelci. A l’issue de la cérémonie, le président Bouteflika aux côtés de Romano Prodi, à l’époque, Président de la Commission européenne,  et devant un parterre de journalistes internationaux, Bouteflika déclarera  littéralement ceci: « En vérité,  l’Algérie n’a pas besoin de devenir membre associé de l’Union européenne puisque lors de la signature des traités de Rome en 1957,  l’Algérie était département français.  La France étant membre fondateur de l’Union européenne, nous sommes donc déjà dans l’Union européenne ».  Ahuris, certains journalistes algériens et arabes se lancent des regards furtifs et se murmurent des commentaires tantôt goguenards tantôt rageux.

Mohamed ZAAF lui aussi avait fait le déplacement de son bureau de la Mission Permanente de la Ligue des Etats Arabes à Bruxelles dont il était l’ambassadeur. Sa réaction était discrète mais démonstrative de son malaise, il baissa la tête en la prenant dans les mains puis s’éclipsa à reculons. Il faut rappeler que ZAAF fut l’ancien responsable de la coordination des comités de soutien à Bouteflika. Un jour il me confia que Bouteflika l’aurait trahi. Lui qui aspirait à un poste de ministre, il s’est fait parachuté à Bruxelles pour occuper un poste dont il ne connaissait que dalle me dira t-il. Il ajoutera: «  Sachant un grand bout de ses pratiques douteuses, il m’a éloigné pour se  débarrasser de moi. »

Depuis Karl Marx, on sait que l’histoire se répète toujours deux fois, voilà sans doute pourquoi plus de 12 années plus tard, celui qui fut conseiller de Bouteflika, puis ministre du commerce puis ministre des finances, reviendra à Bruxelles sous la casquette de ministre des affaires étrangères, pour  débiter publiquement les mêmes babioles que son maître :  «  En vérité,  l’Algérie n’a pas besoin de devenir membre associé de l’Union européenne puisque lors de la signature des traités de Rome en 1957,  l’Algérie était département français.  La France étant membre fondateur de l’Union européenne, nous sommes donc déjà dans l’Union européenne. »

Si l’histoire fait rêver, enivre les peuples, exagère leurs réflexes, entretient leurs vieilles plaies, les tourmente dans leur repos, les conduit au délire des grandeurs, pour Bouteflika et Medelci, l’histoire justifie ce que l’on veut, et eux veulent être ce qu’ils ont toujours été : des colonisés.

L. HADDAD


Nombre de lectures: 9950 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Displaying 7 Comments
Participer à la discussion
  1. Zinou Saada via Facebook dit :

    Donc si Medelci affirme son origine française,il n’a donc rien inventé alors ! Il l’a tient simplement de La Voix De Son Maître le Litle Big Boutef!

  2. Amar Bouzouar dit :

    Rappelez vous, l’or du dernier retour de Moscou de Houari Boumediene, très malade, son avion est passé par la France. Un message protocolaire fût envoyé au Président Français Giscard le dernier paragraphe était … » C’est la dernière fois que Boumediene traversera le ciel Français. »..!!! l’auteur du message était Bouteflika.

    • radjef said dit :

      Un vibrant hommage pour Lila Haddad pour ce témoignage qui vient confirmer notre logique de ni Bouteflika ni les généraux. En dépit de tous les efforts et les sacrifices consentis a travers les siècles par le peuple pour sa liberté, les algériennes et les algériens vivent toujours sous la colonisation qui s’est auréolée aujourd’hui des habiles de la démocratie et des droits de l’homme. Outre nos caporaux qui ne savent plus de quelle tutelle ils relèvent, Bouteflika a toujours été un agent actif de la France. C’est lui qui a été chargé de prendre contact avec les « quatre » du Caire alors en prison à la maison d’arrêt de Fresnes à partir de 1959…

    • mikar dit :

      Amar Bouzouar dit :
      11 juin 2013 à 10 h 59 min
      Rappelez vous, l’or du dernier retour de Moscou de Houari Boumediene, très malade, son avion est passé par la France. Un message protocolaire fût envoyé au Président Français Giscard le dernier paragraphe était … » C’est la dernière fois que Boumediene traversera le ciel Français. »..!!! l’auteur du message était Bouteflika le nainbeux!!!pauvre Algerie,trop h’nina faut plus l’etre avec ses sang-sue

  3. […] effet,  dans un témoignage publié sur le site internet Dz Activiste, cette ancienne correspondante de l’ENTV nous apprend qu’en décembre 2002, en marge de […]

  4. « En vérité, l’Algérie n’a pas besoin de devenir membre associé de l’Union européenne puisque lors de la signature des traités de Rome en 1957, l’Algérie était département français. La France étant membre fondateur de l’Union européenne, nous sommes donc déjà dans l’Union européenne ».
    Bouteflika, voulait dire qu’en 1957, on était déjà membre de l’union européenne comme département français dépendant de la France, aujourd’hui, on est toujours membre de l union européenne, pas en tant que département français dépendant de la France, mais en tant que Nation Algérienne Souveraine, et à part entière, le terme et les conditions changent radicalement.
    vous n’est pas aussi algérien que lui, ni autant instruit que lui, pourquoi ne citeriez vous pas ses propos, lorsqu il a affirmé au gouvernement français que l’Algérie a un droit sur la moitié du territoire français, et que l’indépendance de la France a été acquit grâce au millions d’algériens morts pour que la France est ce quelle est aujourd’hui.

  5. Tous les chefs d états Algériens, depuis l indépendance à ce jour, on peut les qualifiés de tous les qualificatifs, qu’ils soient bons ou mauvais, sauf celui de traîtres, ils n’ont jamais étés traîtres, et ils n’ont jamais trahis, ou cherchés a brader leur pays.
    23. Il est, parmi les croyants, des hommes qui ont été sincères dans leur engagement envers Allah. Certains d’entre eux ont atteint leur fin, et d’autres attendent encore; et ils n’ont varié aucunement (dans leur engagement) SOURATE 33, Verset 23.
    AL-AḤZĀB (LES COALISES).

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>