DzActiviste.info Publié le jeu 19 Sep 2013

Bouteflika et Toufik: Deux faces d’un même régime

Partager
abrutigentsia et askar Res Publica II
Conflit Présidence-DRS
Bouteflika et Toufik: Deux faces d’un même régime
Par Fodil Boumala

Un gros mensonge! Une diversion manifeste!
Si le mensonge fait partie de la nature du régime algérien en devenant un système institutionnel et un mode de gouvernance, la diversion,quant à elle, dans ses significations que lui attribuent la psychologie sociale et la stratégie, s’est développée d’une façon manifeste depuis les débuts de la coalition Bouteflika-Toufik à l’intronisation ô combien coûteuse du premier à la tête de la présidence de la République en 1999.
La nouveauté dans l’expression de la diversion est que la partie ou l’ensemble à manipuler c’est-à-dire le peuple est considéré,dorénavant, comme adversaire pour ne pas dire ennemi.
La théorie des ‘deux clans » au sein du pouvoir d’Alger est non seulement fausse mais elle désoriente le peuple de l’essentiel en l’enlisant dans des considérations chimériques.
Les deux acteurs viennent d’un même régime et défendent la continuité du même régime.Les deux sont responsables du pouvoir et de ce qui est advenu de l’Algérie.Les deux étaient et sont dans un seul et unique panier dont les couleurs sont la corruption,la répression,la destruction de « l’Etat » et de « la société » ainsi que le verrouillage de toutes les perspectives jusque- là possibles pour basculer l’Algérie dans un Etat démocratique et une économie fiable.
Quels désaccords pourraient-ils exister entre ces deux « piliers » d’un régime en faillite? Idéologique? Non. Politique?Non. Choix économique?Non. Intérêts et dilapidation des richesses?Non.
En quoi sont-ils différents? Et pourquoi mettraient-ils le régime en danger?
Les escarmouches entre ambitieux parmi leur relais au sein du pouvoir et de la société n’expliquent en rien la théorie des deux clans ou le semblant d’une quelconque guerre fratricide à l’intérieur du sérail.
Ni le remaniement ministériel ni la prétendue restructuration du DRS ne sont,de mon point de vue, l’arrière pensée du stratagème et de la diversion.J’y reviendrai dans mon prochain article.
Le comble dans toute cette mascarade ne vient pas seulement de Bouteflika et/ou de Toufik mais du misérable personnel politique et de notre malheureuse presse.
En un mot, il n’y a qu’un seul régime et un seul pouvoir contre lesquels il faudrait se mobiliser et lutter dans l’espoir de bâtir une autre Algérie démocratique et républicaine.
Par conséquent,les deux seuls clans dans ce pays sont celui d’une minorité écrasante au pouvoir et une majorité écrasée qu’est le peuple.
Fodil Boumala


Nombre de lectures: 338 Views
Embed This