DzActiviste.info Publié le mer 5 Juin 2013

Bouteflika, la Turquie, l’Islam et la manipulation scientifique.

Partager

Par Said Radjef

dindonL’épisode Bouteflika est fini. Les dés sont jetés et le rideau est tombé. Cependant, pour faciliter la tache à son successeur dont on ne connait absolument rien, la presse et les moukhabaret n’y vont pas par quatre chemins pour pointer la responsabilité de Bouteflika dans ce « bordel sans nom » qui au fait remonte à 1958. Les crimes impunis, la corruption, la marginalisation des compétences, l’exil forcé des élites, la faillite de l’école, la clochardisation des institutions… ne datent pas de 1999. En 1980, alors que toutes les richesses du pays étaient la propriété de l’Etat, l’Algérie comptait autant de milliardaires que Washington, Paris, Bern, Madrid, Londres et Rome réunis. Pour illustrer ce que je viens de dire, l’histoire du KGB qui n’arrêtait pas de murmurer cette phrase à l’oreille de Nikita Khrouchtchev aux premiers jours de son investiture : « Pour nous laver et gagner la sympathie du peuple, dites c’est la faute à Staline. » Avec le successeur de Bouteflika, le pouvoir qui est le même depuis 1958 à ce jour, va nous faire croire, grâce aux entourloupettes de la presse aux ordres, qu’on vient de réaliser le changement qu’on attendait depuis toujours.

Ah, Bouteflika, l’histoire de ce dindon de la farce à qui on a fait miroiter le prix Nobel de la paix !
Pour autant, la manipulation scientifique ne concerne pas seulement l’Algérie ; elle est de rigueur sous toutes les latitudes. Si l’humanité va mal, c’est faute au borgne inculte et illettré dont la tête est mise à prix par la haute finance internationale…L a prime de sa capture qui s’élève à des centaines de millions de dollars est de nature à faire croire que le « Marlboro » algérien est en possession des ¾ des ogives nucléaires suspendues sur la pauvre tête de l’humanité. Gangstérisme médiatique et scientifique quand tu nous tiens !

Qui vous a frappé ? C’est l’Islam, pardi ! Qui est responsable du bouleversement climatique ? C’est l’Islam, pardi ! De quoi souffrent les turcs ? De l’Islam, pardi !…. Ce n’est pas la guerre de l’eau du Tigre et de l’Euphrate, ce n’est pas non plus les perspectives financières et commerciales que recèle cette partie du globe (Turquie-Syrie), convoitées par Israël et ses alliés naturels, qui sont derrière les troubles…C’est l’Islam ! C’est de l’Islam que les turcs veulent s’affranchir. L’Islam nous interdit de niquer et de boire de l’alcool, voila à quoi se résume le mécontentement du citoyen turc selon les medias occidentaux qui soutiennent les islamistes en Syrie contre le régime totalitaire de Bachar Al Assad!


Nombre de lectures: 1774 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>