DzActiviste.info Publié le sam 30 Mar 2013

Ce n’est point de la paranoïa…

Partager

khalifaCe n’est point de la paranoïa … Mais notre réalité en direct dans les journaux
Je commence à comprendre enfin ce dont je suis toujours malade. Je suis malade de l’injustice qu’on subit tous, de celle que subissent les peuples toujours dépouillés de leurs biens, plus ou moins emprisonnés dans de vastes territoires, plus ou moins matraqués.

Je suis malade de les entendre parler avec contenance imbus d’eux-mêmes, la corruption étant pour eux tout à fait normale et leur est permise.

Je suis malade lorsqu’ingénument, ils nous culpabilisent de leurs méfaits.

Je suis malade parce qu’ils nous traitent de moins-que-rien, alors que nos soucis pour la santé du pays, nous bouffent la vie.

Je me soigne en les évitant, en les oubliant et en souhaitant de n’avoir jamais affaire à eux.
Je suis malade des regards qui m’accusent et m’oppriment moi qui n’ai commis aucun crime.
Je suis malade de voir tous ces inconscients jamais cesser de les vénérer et de jeter les pierres à mon innocence.

Je me souviendrai toujours en Algérie des temps de gloire du Play boy Khalifa MOUMEN et n’oublierai jamais cette jeune femme qui s’extasiait devant les photos de la star dans le journal algérien qu’elle lisait…Admirative

De BOGHNI le 30/03/2013
Amokrane Nourdine


Nombre de lectures: 721 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>