DzActiviste.info Publié le mer 24 Déc 2014

Cela s’est passé aux premières heures de cette matinée à Oran : Les subsahariens surpris par une grande opération de rafle

Partager
  • Par ZIAD Salah

rafle.jpg4_-225x300

Les forces de l’ordre, accompagnées de brigades de la CRA (Croissant Rouge Algérien) ont procédé très tôt ce matin au ramassage des subsahariens résidents à Oran. Selon certains militants suivant ce dossier depuis des années, les forces de l’ordre se sont présentées vers quatre heures du matin aux domiciles des africains résidents dans certains quartiers de la ville. Ce qui est considéré comme une grave violation des lois, ajoute-ton.

En tout cas, officiellement l’opération vise les nigériens qui doivent être rapatriés vers leur pays. Mais dans les faits, l’opération n’a pas fait dans le distinguo. Tous les subsahariens ont été regroupés dans un centre à Bir El Djir ; Par la suite a commencé l’opération de tri.

En principe, les non nigériens devaient être libérés. Sauf ceux se trouvant en «situation irrégulière», c’est-à-dire dont le délai de séjour, accordé lors de l’octroi du visas, a été dépassé. Selon plusieurs sources, notamment un ressortissant malien et Monseigneur Jean Pierre Vasco, ils étaient au moins cinq cents personnes à se retrouver durant la matinée d’aujourd’hui dans ce centre. Dont des femmes et des enfants.

En fin de matinée, ceux disposant d’une carte consulaire ont été libérés. Certains, des non nigériens, doivent être présentés devant le Procureur de la République pour «séjour illégal» et probablement reconduits vers leur pays d’origine. Déjà des militants des Droits de l’Homme ont pris contact avec des organisations internationales pour les alerter sur le sort de ces subsahariens qui ont fui les conflits armés dans leur pays. Fouad Hassam, membre du réseau RMDH (Réseau Méditerranéen des Droits de l’homme) nous confirme son intention de saisir les ONG internationales dès qu’il arrêtera son rapport complet sur cette opération.

De l’intérieur du Centre, nous avons pu établir des contacts avec  certains subsahariens qui nous ont indiqué les conditions de cette opération « digne d’une rafle de l’époque de Vichy », nous dira l’un d’eux. Fait gravissime qu’un subsaharien nous a rapporté concerne le comportement de certains voyous qui aurait profité de l’occasion pour saccager les demeures de ces réfugiés et les dévaliser.Ces forfaits auraient eu lieu au quartier «Les Amandiers» nous assure notre source.

En tout cas, les premiers de cette opération annoncée il y a plusieurs semaines, étaient perceptibles au niveau du carrefour dit Bouchikhi sur la route de Canastel où des dizaines de subsahariens avaient pris l’habitude de se mettre sur la route pour se faire recruter en tant que manutentionnaire. Leur absence aujourd’hui était remarquée comme leur présence d’ailleurs auparavant.

Sur les lieux nous avons relevé la présence d’un bus, de quelques volontaires portant des dossards du CRAet d’un policier. Ailleurs, sur un chantier employant d’habitude des subsahariens nous avons relevé leur absence.

Pour le moment, nous avons enregistré la réaction de la LADDH (Voir communiqué plus bas). Mais d’autres organisations, notamment Médecins du Monde, suivent l’évolution de l’affaire même de loin.

Communiqué de la LADDH

Du rapatriement des Nigériens à l’expulsion des Migrants tout court

L’opération de rapatriement des migrants et migrantes issus du Niger, rapatriement que l’on essayé de transformer presque en voyage d’agrément se dévoile être ce Mercredi 24-12-2014 ce qu’elle était depuis le début :une simple opération d’expulsion collective interdite par la convention ratifiée par l’Algérie qui fait ce qu’elle a toujours fait en ce domaine ratifier, pour la vitrine démocratique,  mais ne rien respecter.

En effet très tôt ce matin, pour ne pas dire pendant la nuit, des familles entières ont été sommé de force par les personnel appartenant à la police de quitter leur lieux d’habitation, de prendre le minimum d’affaires pour ensuite être dirigées collectivement vers un centre situé à la sortie Est d’Oran.

Les personnes,  arrachées à une vie qu’elles comptaient reconstruire petit à petit, sont actuellement regroupées dans ce centre ou elles défilent un par eux devant ceux qui sont chargés pour la partieAlgérienne de collecter des informations. La plupart des personnes de nationalité diverse tente de montrer  à travers leurs documents qu’elles n’étaient  pas Nigériennes.

Ces mesures pratiquées sont à l’encontre des engagements internationaux de notre pays et de ces réponses lors de l’examen du rapport présenté par l’Algérie en application de l’article 74 de la convention ratifiée par l’Algérie.

Le Bureau d’Oran de la LADDH demande le respect total de l’engagement international de l’Algérieen matière des droits des travailleurs migrants et de leur famille, la tentative de masquer des opérations d’expulsion collective sous couvert d’un rapatriement ne peut se faire sans la volonté propre des personnes et sans le respect total des droits de l’homme.

A cet égard les conditions mêmes dans lesquelles viennent de se dérouler ce «rapatriement» nous incite à remettre en cause tout le processus.

Oran le 24-12-2014                                                              P/Le Bureau d’Oran
                                                                                                           Kaddour CHOUICHA

Journal de l’Oranais 24/12/2014


Nombre de lectures: 1295 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Displaying 6 Comments
Participer à la discussion
  1. Anti invasion dit :

    Les pauvres miskines,on les a traumatisés à les obliger à grimper dans des cars de ramassage pour subir la torture des contrôles d’identité, c’est un scandale! Les femmes ont été poussées à faire des crises d’hystérie à s’en rouler par terre pour impressionner les foules, c’est honteux! Nous les Algériens on veut les garder chez nous, on en veut plus, des millions et si possible toute l’Afrique, tous ces mendiants, ces prostituées, ces escrocs, ces sorciers car ce sont nos frèèèèèèèères!

  2. Anti Invasion dit :

    Je viens de regarder sur Huffinton Post Maghreb la série de photos volées par un dévoué paparazzo qui s’est héroïquement introduit dans la place pour dévoiler à la face du monde toute l’horreur de l’enfer du camp de concentration d’Oran.
    C’est atroce: on parque nos frères les mendiants nigériens dans de grandes salles toutes blanches, même que ça doit sentir encore la peinture fraiche. Pour dormir on leur à jeté des matelas recouverts de housses toutes neuves et de coussins moelleux eux qui ont pour couche habituelle un lit de journaux, au lieu de les loger dans de jolies chambres à coucher en chêne avec armoire à glace, quand même, ce ne sont pas des chiens! Pour manger, quelle infamie, ils ont le choix entre le réfectoire ou le plateau repas servi dans le dortoir pour les gens timides.
    Quelle honte, enfer et damnation, le ménage n’est pas fait! Sur la dalle de sol lessivée de frais les gosses ont jeté les peaux d’orange au sol; les plateaux s’accumulent par terre et j’imagine le pipi caca, je vous dis pas. Ces délicates personnes si raffinées ne méritent pas un tel mépris.
    Pauvres gens, ils ne savent même pas ch…dans des cabinets ne serait ce qu’à la turque et on leur offre des wc à siège, l’enfer sur la terre!

  3. Anti Invasion dit :

    Oui monsieur le bobo bien pensant, j’imagine très bien le genre qui veut singer les occidentaux dans leurs postures ethnomasochistes. Ça flatte tellement l’égo, ça donne tellement bonne conscience de jouer les supérieurs au dessus des miséreux, ça vous donne un air d’Américain sauveur du monde, ça fait riche.
    J’imagine que vous vivez au pays du Camembert ou bien dans un ghetto de cadres supérieurs loin des réalités algériennes et la réalité algérienne c’est que les Algériens en ont jusqu’à l’overdose de cette population de prédateurs qui souillent ses trottoirs et dégradent le paysage. Les mendiants subsahariens occupent absolument toutes nos villes et villages. Leur chiffre total n’est pas de 3000 dans toute l’Algérie comme on voudrait nous le faire accroire, mais au minimum de 3000 par Wilaya. Dans un seul camp comme à Guelma, Boufarik, Mila ils ont été comptabilisés à près de mille individus. Dans la seule ville d’Oran ils ont été comptés à 3489 récemment. Tout ceci est parfaitement vérifiable sur l’ami Google. Alors sur une base minimum du minimum de 3000 mendiants multipliés par 48 wilayas, faites les comptes: on arrive au chiffre effarant de 150 000. Mais bien sur, on nous cache les chiffres.
    Je connais très bien ce que sont ces Roms de l’Afrique allergiques au travail et qui selon les commerçants qui échangent leurs billets contre de grosses coupures se font des milliers de dinars de recette par jour, je lis les sites africains et ce qui se dit à leur propos, et je sais faire la différence avec les réfugiés de guerre et les migrants en transit ou en recherche de travail.
    Ce n’est pas parce qu’ils sont noirs que ce sont des anges et qu’ils ont tous les droits. Nous autres Algériens nous ne les avons pas colonisés, nous ne les avons pas réduits en esclavage, nous n’avons aucun complexe de culpabilité à nourrir à leur égard à la manière des Européens, qui nous obligerait à réparer la faute de nos ancêtres.
    Je persiste et je signe, je pourrais soutenir ce discours droit dans les yeux preuves à l’appui devant n’importe quel immigra-sioniste aux ordres d’une idéologie mondialiste, devant ces bisounours ou Tartuffes qui n’ont pas le moindre sens de la patrie et poussent à l’invasion de l’Algérie. A moi, les gens comme ça, les gens comme vous me débectent.

  4. Samir dit :

    Ce discours est celui du raciste de base.

    Rien de nouveau sous le soleil. On nous impose la haine et et le crachat , et on est supposés ne rien dire.

    Quand des gens sont dans le besoin, on ne leur crache pas dessus, et pas la peine de gonfler trop … c’est juste encore plus ridicule.

    Sur ce, allez vomir votre haine ailleurs s’il vous plait. Faites vos discours à votre miroir, il vous le rendra bien.

  5. kerfando dit :

    http://www.mondialisation.ca/frantz-fanon-il-est-devenu-alg-rien-par-amour-pour-ce-peuple/28067

    Je comprends que l’on puisse éviter le désordre. Mais vous devriez être cléments avec ces gens qui en ont besoin, par amour pour Allah et parce que ce sont vos frères en Islam, notre plus grand bien commun! Je ne dis pas de ne pas expulser, mais le faire dans la dignité!

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>