DzActiviste.info Publié le mer 14 Mai 2014

c’est une fetwa officielle, un Musulman peut aller en Israel faire son pélérinage

Partager

La fatwa sur le pèlerinage d’Al Qods ou la normalisation par la théologie.

Le pèlerinage de Jérusalem pour les Musulmans est désormais licite, sous certaines conditions, en vertu d’une Fatwa émise en Jordanie par un congrès des Oulémas. Mais cette décision controversée parait devoir constituer, par excellence, la Fatwa de la discorde, en ce qu’elle apparait comme une normalisation par la théologie avec Israël.

En vertu de cette fatwa, émise le 1 er mai 2014, le pèlerinage sera possible à toutes les personnes d’origine palestinienne et à tous les musulmans des pays non arabes ou musulmans, c’est à dire aux musulmans du continent américain, dans ses deux versants, d’Europe et d’Océanie, soit un total de 450 millions de personnes. Israël a procédé à l’annexion de la totalité de Jérusalem en 1980, faisant de la ville sainte la capitale éternelle de l’état juif, en y englobant le secteur arabe y compris la Mosquée Al Aqsa, 3eme haut lieu de l’Islam, occupée depuis 1967 par les Israéliens.

Reflet du clivage idéologique du Monde arabe, le Mufti de Jérusalem, Docteur Mohamad Hussein, le Mufti saoudien Mohamad Al Arfi, ainsi que le Mufti d’Egypte, Docteur Ali Joundi, se sont prononcés en faveur de la levée de l’interdit, l’assortissant de certaines conditions.

Le Mufti d’Egypte, dont le pays a signé un traité de paix avec Israël, a effectué dernièrement le pèlerinage d’Al-Qods, à l’invitation du gouvernement…jordanien, l’ancien tuteur des Lieux Saints musulmans de Jérusalem. Et l’Arabie saoudite, sous couvert de guerre contre le terrorisme, notamment la criminalisation de la confrérie des Frères Musulmans, a engagé une normalisation de facto avec Israël, confiant à une société israélienne, la charge de la sécurité de l‘aéroport de Djeddah, porte d’entrée des pèlerins du Monde entier vers le pèlerinage de la Mecque.

Mahmoud Abbas conciliant!

La position de Mahmoud Abbas peut surprendre. L’influent journaliste palestinien, Abdel Bari Atwane, fondateur du journal trans-arabe «Al Qods Al Arabi» et propriétaire d’Ar Rai Al Yom, a ironisé sur cette forme de normalisation déguisée par la théologie: «Mahmoud Abbas, chef de l’Autorité Palestinienne, s’est prononcé en faveur de la levée du boycott, alors que résidant lui-même à Ramallah, en Cisjordanie occupée, à quelques dizaines de km de Jérusalem, il n’est pas autorisé par les Israéliens à se recueillir sur l’esplanade de la Moquée, encore moins à prier à Al-Aqsa», écrit-il, le 2 Mai, commentant cette fatwa sur son site en ligne «Ar Rai al Yom». http://www.raialyoum.com/?p=82123.

Par contre, Cheikh Youssef Al Qaradawi, Président de la confédération mondiale des Oulémas, s’est prononcé pour le maintien du boycott, de même que son allié le mouvement palestinien du Hamas.

via mondafriquedecryptages – Par René Naba – Publié le 08 Mai, 2014

Hussein de Jordanie. Vingt ans au service de la CIA


Nombre de lectures: 121 Views
Embed This