DzActiviste.info Publié le ven 4 Jan 2013

Cheikh Khaled invite cheikh Enrico en Algérie.

Partager

             

      Notre ami Abderazak Laibi vient de relayer sur sa page Facebook une info de taille.
      Lors d’une émission sur FR2, l’inénarrable parvenu, l’indécrottable gaffeur, l’impénitent crétin, et non moins fameux chanteur Khaled,  a lancé une tonitruante invitation à Enrico Macias:  « Toute l’Algérie t’attend, bienvenue mon frère ! »
      On savait que son talent de chanteur mis à part, cet hurluberlu ne peut pas ouvrir le bidet qui lui sert de bouche sans lâcher un tsunami de stupidités. Les conneries qu’il a débitées sur les ondes, depuis qu’il passe à la télé et à la radio, ne se comptent plus. Un florilège, un top 1000, une compilation de gros étrons qu’il pond par la bouche. Ses agents ont eu beau lui mettre des mors, il n’en démord pas. Il ne peut pas s’empêcher de libérer les gaz. Si on le bâillonnait, il trouverait le moyen de s’exprimer par un autre orifice.

      Cette fois-ci ne déroge pas à ses habituelles compulsions, sauf que là, le quidam s’est autoproclamé représentant et porte-parole de tous les Algériens. Et c’est en notre nom à tous, qu’il invite ce Monsieur à se rendre en Algérie, et même qu’il lui affirme que nous l’attendons, que nous le languissons, que nous trépidons d’impatience.
       Personnellement, ces débats sans fin sur le prophétique retour de ce chanteur en Algérie m’agaçaient au plus haut point. Après avoir été un juteux fond de commerce, la nostalgie larmoyante s’était muée en une sorte de retour revanchard. Mais je n’avais rien contre, malgré tout. A la condition qu’il vienne comme Monsieur tout le monde, sans bruit ni trompettes. Sans qu’il soit besoin de faire le voyage dans les valises d’une visite présidentielle. Avec tapis rouge et fanfare. Des milliers de juifs algériens allaient et venaient, dans leur pays d’origine, sans pour autant que cela devienne une clameur publique. Et certains parmi eux sont autrement plus importants, plus profonds, et plus utiles que Macias. Mais làs! Le filon était encore bon. Donc, après tout, qu’il vienne en Algérie ne m’interpellait pas plus que ça. Pourquoi pas ? La belle jambe…
       Mais quand je l’ai entendu beugler qu’il était sioniste, et fier de l’être, et qu’il a attaqué le père du petit Mohamed eddoura d’une façon ignoble, l’accusant de s’être arrangé pour faire tuer son propre fils, je n’ai plus vu en lui qu’un monstre, doublé d’opportuniste, de « cheikh » de pacotille.
        Pour moi, depuis qu’il a dévoilé son sionisme et sa haine des Palestiniens, il a fait un choix. Parce qu’en Algérie, nous sommes résolument, fanatiquement, voire hystériquement pro-palestiniens. Parce que nous sommes naturellement portés à soutenir un peuple opprimé, le dernier peuple colonisé de l’histoire.
      Alors, qu’un crétin comme Khaled aille l’inviter au nom de tous les Algériens, juste pour se faire mousser par les maîtres de la place, par tous ces sionistes qui délivrent les bons points et les autorisations de visibilité aux artistes et autres solliciteurs des ondes, ça m’a foutu la rage. Parce que si en plus d’être dirigés par des crapules, il faut encore supporter d’être représentés par des idiots béats, là, ça ne passe plus. Basta !
       Mais pour ne pas contrarier notre invitateur national, notre célébrissime maître des cérémonies et rituels, nous confirmons l’invitation, et nous disons à ce Monsieur Sioniste et fier de l’être, « Oui, bien sûr, cher Monsieur Ghenassia, bien sûr que toute l’Algérie vous attend, bien sûr qu’elle vous attend avec impatience, bienvenue, bienvenue, venez, venez, vous allez voir comment on va vous accueillir. Un accueil digne de vous, à la hauteur de votre honorable et remarqué sionisme. On va être une foule à vous attendre, de votre descente d’avion, à votre remontée dans l’avion, en passant par toutes les villes d’Algérie. Pour vous, nous pavoiserons nos rues de drapeaux palestiniens, nous porterons tous, chacun et chacune de nous, une photo du petit Mohamed eddoura, que nous brandirons très haut, et durant tout le temps que durera votre séjour dans notre pays,  nous hisserons, aux côtés du nôtre, le drapeau palestinien, qui claquera au vent du pays des hommes libres! Bienvenue, bienvenue !  On vous attend. »
DB


Nombre de lectures: 413 Views
Embed This