DzActiviste.info Publié le jeu 29 Nov 2012

Chrono partielle du carnaval électoral

Partager

 

Merci à notre compatriote DAL’H pour nous avoir adressé cette chrono partielle assez explicite du carnaval électoral de ce jour.

La Rédaction LQA

====================================================================================================================

Quelques petites anecdotes lues sur un journal online algérien(…….et ce n’est que la partie visible de l’ICEBERG ELECTORAL)

15 h 15 – Taux de participation à 13 h. La participation aux élections locales de ce jeudi 29 novembre au niveau national a atteint à 13 h un taux de 14,63 % pour les Assemblées populaires communales (APC) et 14,09 % pour les Assemblées de wilaya (APW), a indiqué le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Dahou Ould Kablia. Ce taux est en baisse par rapport à celui des élections locales de 2007 pour lesquelles on avait enregistré, à la même heure, 19,73 % pour les APC et 19,41% pour les APW, a précisé M. Ould Kablia.
15 h – Des membres du Comité national de défense des droits des chômeurs (CNDDC) ont manifesté ce jeudi devant trois centres de vote à Ouargla et devant la commune du centre‑ville, a‑t‑on appris auprès de Tahar Belabès, coordinateur du mouvement. L’objectif était de rappeler aux autorités que le problème du chômage doit être une priorité, selon lui. « Les agents de la police étaient là mais ils n’ont pas été violents avec nous », a‑t‑il ajouté.

14 h 45 – Bourrage des urnes. À Bordj El Bahri, dans la banlieue est d’Alger, les représentants des partis politiques de l’opposition, auxquels s’est joint le RND, ont décidé de saisir le juge afin de bloquer l’opération de vote. À l’origine du conflit, précise à TSA un candidat du MSP, des doutes sur le vote des militaires et des pompiers. Selon lui, les surveillants ont constaté sur place le bourrage des urnes dans des bureaux où votent les membres des corps constitués.

14 h – À Ouargla, la justice diligente une enquête suite à la découverte, ce jeudi matin dans la commune de Timassine, « d’un faux » bulletin de vote de la liste du RND pour les APW, a indiqué un magistrat du tribunal de la ville à l’ENTV.

13 h 15 –. Un centre vote fermé à Béjaïa. Le centre Boucherfa de la commune de Béjaïa où plus de 2 000 militaires sont inscrits a été fermé par les observateurs des partis politiques, a indiqué à TSA Samir Larabi, membre de la Commission nationale indépendante de surveillance des élections locales (Cnisel). « Ils [les militaires] sont venus massivement avec des procurations sans cachet, ni date. Et certains sont venus avec plusieurs procurations au lieu d’une seule », a‑t‑il ajouté. Le wali de Béjaïa a été saisi par des membres de la Cnisel. Les représentants des partis politiques demandent l’annulation du vote dans ce centre, selon lui.

13 h –. De violents affrontements opposent depuis quelques heures de ce jeudi 29 novembre les forces de l’ordre et des dizaines de manifestants qui voulaient saccager un bureau de vote dans le village de Takerboust, dans la commune d’Aghbalou à l’est de Bouira, a‑t‑on constaté sur place. Des dizaines de jeunes de ce village ont empêché les citoyens de s’approcher du bureau de vote pour exprimer leur choix. Les forces de sécurité n’ont réussi à rouvrir le centre de vote situé dans le CEM Tazaghart Achour que vers 11 heures, soit trois heures après le début du vote pour les locales. Les forces antiémeute ont utilisé des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants. De leur côté, des dizaines de citoyens de la commune de Haizer, à 10 km, au nord de Bouira, ont procédé à la fermeture des bureaux de vote dans l’école primaire Amzal vers 10h, après avoir constaté que de nombreux militaires s’étaient présentés en tenue civile pour voter.

12 h 45 – Le président de la Commission nationale indépendante de surveillance des élections (Cnisel), Mohamed Seddiki, a fait état ce jeudi en fin de matinée de graves irrégularités dans le déroulement du scrutin pour l’élection des APC et APW. Il a montré aux journalistes des PV de bureaux de vote signés à blanc. « La crédibilité des élections est sérieusement entachée. Les voix des électeurs sont manipulées », affirme M. Seddiki. « Nous avons récupéré ces PV de force. Les encadreurs des bureaux de vote ont refusé de nous les remettre », a‑t‑il ajouté lors d’une conférence de presse tenue au siège de la Cnisel.

M. Seddiki a énuméré d’autres cas de dépassements : absence des bulletins de vote de certains partis politiques, vote collectif des militaires dans plusieurs wilayas comme Tamanrasset, Oran, Illizi, Alger et Biskra, absence de représentants de la Commission de supervision des élections dans certains bureaux de vote. Le président de la Cnisel accuse aussi certains partis comme le FLN de poursuivre la campagne électorale le jour du scrutin.

12 h 30 – Le taux de participation à 10 h était de 3,08 % pour les APC et de 2,96 % pour les APW, selon le ministère de l’Intérieur.


Nombre de lectures: 396 Views
Embed This